Aubergines rôties à la japonaise 

Aubergines_roties_japonaise

Ingredients

  • 2 grosses belles aubergines bien fermes ou 8 à 10 petites et longues
  • 2 càs de pâte miso* (j’ai utilisé de la noire mais à chacun de choisir selon ses préférences) en épicerie asiatique, net ou magasin bio
  • 1 à 2 càs de mirin (alcool à base de riz, plus doux que le saké) en épicerie fines, asiatique, magasin bio ou certaines grandes surfaces ou sur le net
  • 1 càs de sauce soja
  • 1 bonne càc de miel liquide  (délicat ou de châtaignier)
  • 1 cm de gingembre râpé ou bien 1 càc de gingembre en poudre
  • graines de sésame pour servir

Préparation

  1. Préchauffer le four à 200°C. Dans un bol, mélanger tous les ingrédients pour la sauce (sauf les aubergines bien sûr). Ajouter 2 càs d’eau.
  2. Laver, essuyer et couper l’extrémité des aubergines puis les couper en dés. Si on utilise des petites aubergines, il suffira de la couper en deux dans le sens de la longueur et puis de couper un peu la chair en formant un quadrillage. Les poser sur une plaque recouverte de papier cuisson et assaisonner avec la sauce (s’aider si besoin d’une cuillère de manière à bien enrober le tout).
  3. Enfourner pendant 10 minutes puis baisser la température à 170°C et laisser cuire encore 10 à 15 minutes : les aubergines doivent rôtir, perdre un peu de leur volume, colorer et s’imprégner.

Servir bien chaud saupoudré de graines de sésame. Éventuellement, ajouter un peu d’huile de sésame ou d’olive vierge extra.

Les petits plus  :

– Mieux vaut déguster ces aubergines chaudes, tout juste sorties du four, elles donnent vraiment le meilleur en termes de texture et de goût. Cela étant dit, il est possible de les préparer 2 à 3 heures à l’avance et de les réchauffer un peu (avec un peu d’eau et un peu d’huile) avant de servir.

– Pour encore plus de légèreté (il y a plus d’eau mais ce sera moins savoureux, vous pouvez cuire les aubergines à la vapeur et puis les assaisonner avec le le mélange de sauce légèrement réchauffé.

– La pâte de miso est une pâte à haute teneur en protéines, à base de soja et de céréales fermentées (riz, orge…) avec du sel, elle a un goût particulier (salé notamment) plus ou moins subtil selon la céréale, le producteur et le temps, la température de fermentation. On l’utilise comme assaisonnement  dilué notamment dans les soupes. On en trouve en magasin bio.

– Il n’y a pas d’huile et de sel volontairement car c’est la sauce qui va jouer le rôle d’assaisonnement : elle sera un peu salée et sucrée aussi

– La recette est inspirée avec quelques modifications d’un ancien numéro du beau magazine Saveurs (de l’été dernier).


Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Like us!

ou

Inscrivez-vous

à notre newsletter

Merci !