ONO’U 2016 : Le street art tribal de Cranio

Fabio Oliveira est un street artiste brésilien, plus connu sous le nom de Cranio. Il est né en 1982 dans le nord de Sao Paulo.

Un Stylo dans la main dès l’âge de deux ans, il est très vite considéré comme la « tête de classe » ce qui lui vaut son surnom de « Cranio » signifiant crâne en français. Ce street artiste de renommé internationale est un autodidacte de l’art.

C’est en 1998, à l’âge de 14 ans qu’il commence à se faire connaître dans les rues de Sao Paulo. Il s’initie d’abord au graff puis à la réalisation d’immenses fresques graphiques inspirées des cultures tribales amazoniennes.

Sa signature se caractérise par la représentation de personnages bleus (des indiens) dans laquelle s’oppose les traditions d’Amérique latine aux problèmes de la société actuelle, afin de créer un choc des cultures et de provoquer une prise de conscience générale.

Fervent admirateur de Salvador Dalí mais aussi de cartoons, les indiens bleus de Cranio prennent vie de manière humoristique et amènent les passants à la réflexion sur la réalité du monde rurale et l’aspect destructeur de notre société de consommation.

Fabio Oliveira collabore avec de nombreuses marques. Pour le printemps/été 2014 Cranio a crée en édition limitée une collection de vêtement pour la marque O’neill dans lesquels ses racines brésiliennes se mélangent aux personnages bleus cartoonesques. Il a de plus collaboré avec la marque suédoise Volvo en utilisant une nouvelle technique de peinture.

De Los Angeles à Barcelone en passant par Brick Lane à Londres, Cranio laisse désormais son empreinte dans les quartiers les plus hypes et les plus reconnus de la scène street art. Il a participé à l’exposition « Lost in London ». En 2013, c’est dans sa ville natale à Sao Paulo qu’il participe à la Biennale et se fait reconnaitre comme artiste à part entière.

 

 


Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Like us!

ou

Inscrivez-vous

à notre newsletter

Merci !