Philippines : Whang-Od, une tatoueuse traditionnelle et centenaire

Le reportage « While i’m here : the legacy project », du réalisateur Brent Foster, offre un beau portrait d’Apo Whang-Od, une femme presque centenaire qui vit aux Philippines dans le village de Kalinga et qui depuis son plus jeune âge, tatoue à la main les hommes et les femmes de la tribu des Butbut.

Voici un très beau reportage sur une tradition ancestrale qui perdure aux Philippines grâce à Apo Whang-Od, une très vieille dame de presque cent ans qui pratique le tatouage à la main depuis son plus jeune âge. Elle vit dans le village de Kalinga et elle tatoue les hommes et les femmes de la tribu des Butbut. Dans cette partie de l’Asie du sud-est, ces tatouages sont des symboles de fierté pour les hommes et des parures pour les femmes.

Apo Whang-Od est une frêle vieille dame recouverte de tatouages qui perpétue cette tradition tribale depuis son plus jeune âge. De fait, elle est la dernière des Mambabatok (tatoueur à la main de la tribu Butbut) à réaliser ces tatouages à base de charbon avec une aiguille de pamplemoussier. C’est la raison pour laquelle le réalisateur a souhaité réaliser ce reportage intitulé « While i’m here : the legacy project » (pendant que je suis encore là, le projet héritage).

Aujourd’hui, Apo Whang-Od transmet son savoir-faire (unique) à l’une de ses petites nièces. En effet, elle n’a pas eu d’enfants. Cette tradition, cette technique et ces dessins traditionnels ont donc toutes les chances de passer aux générations suivantes.  En savoir plus grâce à la vidéo (en anglais) ci-dessous.


Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Like us!

ou

Inscrivez-vous

à notre newsletter

Merci !