Olga Wan raconte comment sa sublime fille Heitiarii fait ses premiers pas de mannequin à Milan

Généralement les jeunes adultes entrent dans le monde du travail vers 18 ans, le plus souvent ils commencent par faire des stages en entreprises ou des petits boulots de vacances. Pour certaine vocation, il en est tout autrement et c’est le cas des jeunes filles qui souhaitent devenir top model.

Une carrière de mannequin commence très jeune, les jeunes filles sont repérées dès l’adolescence. C’est l’histoire de Heitiarii Wan : en 2016 elle gagne le concours de mannequin qui se déroule chaque année lors de la Tahiti Fashion Week et part  pour Milan, une des plus grandes capitales de la mode. La jeune polynésienne fait ses premiers pas dans l’agence de mannequin Brave Model Management en Octobre de cette année là.

Heitiarii n’a alors que 15 ans, autrement dit encore presque une enfant. A la rédaction de Moving Tahiti nous avons voulu en savoir plus sur la réaction des parents de Heitiarii. Nous imaginons très bien le bonheur et la fierté de sa famille, les portes vers le monde de la mode s’ouvrent devant leur fille, son rêve se réalise. Puis vient le moment d’organiser son départ qui se fera en fonction de l’agence de mannequin, de sa scolarité…comment cela se passe t-il exactement ? Nous sommes allées à la rencontre d’Olga Wan la maman de Heitiarii, celle-ci nous raconte le quotidien d’une jeune mannequin à Milan.

Depuis quel âge votre fille rêvait -elle d’entrer dans le monde de la mode ?

Je pense dès l’âge de 4 ans. Elle a commencé à suivre sa grande sœur Niuriki sur ses shooting photos, elle était aussi modèle locale. Et ensuite à l’âge de 6 ans, elle est entrée dans le monde du spectacle avec le groupe de danse de Tumata Robinson « Tahiti ora ».

Comment avez-vous accueilli ce souhait ?

J’ai trouvé cela normal. Nous avions déjà vécu cette expérience avec ma fille aînée qui a été élue 1ère Dauphine à miss Tahiti 2009.

Quelles ont été vos démarches pour l’aider à le réaliser ?

Les choses se sont faites naturellement et assez simplement. Lorsque Alberto a publié sur facebook qu’il recherchait des filles, j’en ai parlé ma fille Heitiarii pour savoir si cela l’intéressait. Sa réponse ne s’est pas faite attendre …c’était un grand OUIIII !! Nous avons pris rendez-vous avec Alberto afin de l’inscrire au concours de mannequin.

Quels sont les conseils que vous lui avez donner en priorité ?

Je lui ai conseillée de ne surtout pas se prendre la tête et de se faire plaisir durant toutes les répétitions et les 3 jours de la fashion week.

Elle remporte le concours de mannequin en 2016, quels ont été vos premiers questionnements ?

Mon premier souci a été de savoir comment m’organiser pour l’accompagner à Milan. Ensuite de connaitre la période à laquelle l’agence allait l’accueillir à Milan.

Comment avez – vous concilié sa scolarité et son travail ?

Cela n’était pas évident et je crois bien que pour Heitiarii c’était difficile. Nous sommes parties début octobre, à la fin du 1er trimestre scolaire et je ne pouvais pas l’inscrire au CNED car le début des inscriptions par correspondance étaient aux alentours du mois de mai et Heitiarii a gagné au mois de Juin. Elle a manqué tout le second trimestre et elle est revenue au début du troisième trimestre. Malgré son absence, elle a été admise en première, ce qui a été aussi une satisfaction pour nous.

Avez-vous accompagné votre fille en Europe ?

Oui bien sûr, je ne l’aurais pas laissé partir toute seule, c’est notre bébé et elle n’a que 15 ans. C’est surtout pour connaître l’agence « est ce qu’ils sont fiables ? », « vont t’ils bien s’occuper d’elle ? », « où va-t-elle être logée ? » mais également « comment elle va travailler avec eux ? ». Je tenais à m’assurer qu’elle travaille en toute sécurité et dans de bonne condition.

Pouvez-vous nous raconter son installation en Italie ?

Avant de quitter Tahiti pour Milan, j’ai envoyé un mail à l’agence pour savoir s’il existait un logement près de ma fille. Heitiarii était prise en charge par l’agence ce qui veut dire qu’elle était logée dans un des appartements de l’agence. Ils ont accepté que je reste avec elle. Dès notre arrivée à l’aéroport de Milan, la voiture de l’agence est venue nous récupérer afin de nous déposer à l’agence. Heitiarii était attendue, nous avons été accueillies chaleureusement.

Comment se passe la prise en charge par l’agence de mannequin ?

Le lendemain de notre arrivée, nous nous sommes présentées à l’agence pour la signature de contrat et certaines formalités ( transports, carte téléphonique..) l’agence s’occupe de A à Z du planning, heures et adresses des castings de tous les jours et ils envoient par mail leur emploi du temps à chaque modèle. L’agence ne prend pas en charge les dépenses personnelles comme la nourriture, les vêtements etc…

L’agence de mannequin Brave Model Management est très attentionné avec leurs modèles. Les jeunes filles sont bien encadrées et l’agence veille à ce qu’elles travaillent dans de bonnes conditions.

Comment se déroule une journée type de votre fille ?

Ce sont des journées marathoniennes :

Elles commencent dès 7 heures du matin par un bon petit déjeuner.

Puis vient l’heure de la préparer : cheveux propres et brossés ; pas de vernis sur les ongles des mains et pieds ; son visage doit être reposé et sans maquillage. La tenue vestimentaire est neutre :  un body noir et un pantalon noir.  Elle emporte, dans un sac, des chaussures à talons fins noirs et son book.

Elle peut avoir jusqu’à 6 castings par jour avant de rentrer à l’appartement aux alentours de 19h. Ce qui fait de longues journées de travail !

Quelles sont les difficultés ?

Pour Heitiarii au début la difficulté qu’elle avait c’était le barrage de la langue. Les équipes ne parlent qu’en anglais et italien à Milan. Maintenant, elle parle couramment l’anglais et un peu l’italien. Aussi il ne faut pas que j’oublie le froid, elle avait dû mal à s’y faire.

Les satisfactions ?

Malgré le froid et le barrage de la langue, elle a été prise et remarquée lors des castings. Elle a donc fait des shootings photos pour des magazines et des grandes marques de couture et un défilé.

Quels sont les créateurs ou les marques pour lesquels Heitiarii a travaillé ?

Elle a fait des tests photos pour plusieurs photographes dont je ne connais pas les noms, puis un défilé pour une marque de chaussures et elle a travaillé pendant plusieurs jours pour les marques Diesel et Fendi.

Quelles sont les règles d’hygiène de vie qu’une jeune mannequin doit suivre pour être au top de sa forme chaque jour ?

Pour être au top de sa forme de mannequin elle doit bien entendu manger sainement. Elle commence sa journée par un petit déjeuner copieux qui lui permettra d’affronter la journée de travail. L’autre chose très importante c’est le sommeil, pour avoir une bonne mine, elle se met au lit à une heure raisonnable….. le couvre feu est à 20 h…tout le monde au lit !!

Que lui ont apportée ses expériences durant cette première année à l’étranger ?

Elle a acquis de la maturité et elle a pris de l’assurance. Son caractère s’est affirmé.

Que pouvez-vous dire aux mamans dont les filles rêvent de faire le même parcours que la votre ?

Le message que je peux transmettre aux mamans des futurs modèles est de les suivre pas à pas sans rien imposer à leur fille. Elles doivent aussi les laisser découvrir et vivre leur propre expérience. Malgré leur jeune âge cette facette de leur vie les aidera à grandir…il faut leur faire confiance. Nous sommes là les mamans pour les accompagner à devenir de belles femmes et plus tard des bonnes mamans comme nous.


Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Like us!

ou

Inscrivez-vous

à notre newsletter

Merci !