Les teintes qui correspondent à votre peau

Model face of beautiful woman with foundation on skin

Teint farineux ou couleur cacao, peau asiatique ou peau métissée, l’arc en ciel des couleurs de peau est aussi infini que le nombre d’ethnies.

Heureusement la gamme de nos palettes de maquillage est tout aussi variée ! L’important est d’éviter l’effet maladif d’une couleur de make-up ratée, Nous avons concocté un pense-bête pas si bête des meilleures options. Sélectionnez la couleur de votre peau, notez vos champions et faites les bons choix au rayon maquillage, à chaque peau ses teintes !

Teint farineux ou couleur cacao, peau asiatique ou peau métissée, l’arc en ciel des couleurs de peau est aussi infini que le nombre d’ethnies.

Heureusement la gamme de nos palettes de maquillage est tout aussi variée ! L’important est d’éviter l’effet maladif d’une couleur de make-up ratée, Nous avons concocté un pense-bête pas si bête des meilleures options. Sélectionnez la couleur de votre peau, notez vos champions et faites les bons choix au rayon maquillage, à chaque peau ses teintes !

 

Blanche comme le coco rapé, blanche rosée, dorée, asiatique, mate, métisse, noire ou très noire… Toutes les nuances existent côté couleur de peau, de la plus pâle à la plus sombre.

Et nous, on fait comment pour s’en sortir ? Facile, on pioche la teinte qui nous ressemble le plus et on suit les conseils make-up. Au moindre doute, gardez à l’esprit deux conseils simples : les contrastes trop marqués avantagent rarement, de même qu’un ton trop proche de la couleur de peau. Pour éviter toute erreur ? Une couleur complémentaire de teinte douce ou plus soutenu que la couleur de peau.

Plus la peau est blanche, plus elle met en évidence les imperfections. On commence par hydrater sa peau, puis on opte pour un fond de teint de même couleur que la peau pour éviter toute démarcation. On ajoute éventuellement un voile de poudre libre avant de passer à la couleur. Et mieux vaut éviter les teintes trop franches qui rendraient la peau blafarde ! On préfère la gamme des roses, et on varie selon l’humeur avec l’abricot, le pêche ou le beige.

Même méthode pour les peaux blanches : les peaux rosées exigent un teint parfait pour dissimuler les imperfections, en particulier sur les peaux sujettes aux rougeurs. L’astuce ? On prévoit un correcteur vert, couleur complémentaire du rouge, qui « éteint » les rougeurs. Une fois le teint unifié, on se fait plaisir avec la gamme des couleurs pastelles, du bleu layette au vert menthe, en passant par le pêche et le rosé… à condition d’éviter les roses trop rouges. Et là encore, gare aux couleurs trop vives !

La spécificité des peaux de rousses ? En règle générale, une peau très diaphane et une multitude de tâches de rousseur. A celles qui en douteraient, elles sont charmantes, ces taches de rousseur, pas question de les cacher ! On les atténue pour les timides, pas plus, et on tire parti de leur couleur fauve pour se concocter un make-up aux teintes chaudes. Bruns, mordorés, bronzes ou abricots sont les teintes parfaites pour maquiller les rousses, à décliner jusqu’aux marrons et kakis.

Les yeux bridés ne sont pas faciles à maquiller, et le type asiatique souvent oubliée des conseils beauté. Le secret ? Un joli teint unifié en évitant les fonds de teint rosés, qui grisent les peaux à base jaune ou dorée. On ajoute une pointe de blush pêche ou corail pour dynamiser le visage et on maquille les paupières en dégradé, du coin interne au coin externe de l’œil : une teinte claire sur l’intérieur, foncée sur l’extérieur, de préférence brune ou noire selon la couleur des yeux. Par contre on hésite pas à utiliser un rouge à lèvres orangé ou cuivré pour les discrets, rouge geisha mat pour les osés !

Légèrement bronzée ou carrément dorée, la peau mate a la chance d’être naturellement hâlée tout au long de l’année. Il arrive que cette couleur grise alors on pense donc à l’entretenir avec un gommage hebdomadaire et l’application de crème hydratante matin et soir. Côté make-up, on mise tout sur des teintes chaudes et irisées, plutôt que sur des couleurs froides et mates : doré, brun, cuivre, orangé… voire un vrai charbon pour créer un smoky eye digne des mille et une nuits ! Seul bémol, on choisit attentivement son fond de teint pour éviter les démarcations.

 

 

Les peaux métisses peuvent présenter toutes les déclinaisons possibles de couleur de peau. Le piège est donc, toujours, de dénicher le fond de teint de la bonne couleur ! Et pas question de concession, choisir une mauvaise couleur peut suffire à ruiner un maquillage. On se fait conseiller par une pro et on mise sur des lignes conçues pour les peaux de couleur, et si aucune ne convient passez-vous en… Mieux vaut un teint naturel propre et hydraté que l’effet masque d’un fond de teint inadapté. Reste à choisir les bonnes teintes pour le reste du maquillage, en fonction de la tonalité dominante de la peau et de la couleur des yeux.

Les peaux noires sont souvent mixtes ou grasses, elles adorent la crème hydratante matifiante. On l’applique avant de poser le fond de teint, et gare à la teinte de ce dernier : on choisit dans une gamme pour peaux noires, de préférence mousse ou fluide, et on le teste sur les maxillaires pour vérifier la couleur. Pas au creux du poignet ! Pour celles qui préfèreraient éviter le fond de teint, la crème matifiante peut être suffisante, associée à un voile de poudre libre. On se lâche sur les teintes de maquillage, en revanche : les peaux noires adorent les couleurs flashy comme les couleurs chaudes, en fard à paupières, eye-liner ou rouge à lèvres : rose fuchsia, violine, corail, vert émeraude, bleu électrique…

Si les peaux noires n’ont pas la vie facile côté make-up, on n’oublie pas pour autant les peaux très noires. Particulièrement foncées, elles font ressortir le blanc des yeux et des dents. Quant au maquillage, il est souvent trop visible ou totalement invisible. La solution ? On s’assume ! On chouchoute sa peau avec des soins nettoyants et une bonne hydratation, puis on opte soit pour un make-up naturel, soit ultra-flashy, sans entre-deux. Côté naturel, on mise sur un eye-liner et un mascara noir, associés à des fards irisés pour la brillance. On complète avec un gloss transparent ou un rouge à lèvres abricot. Côté flashy, on conjugue fuchsia, bleu glacier, jaune fluo ou violet sans hésiter ! On choisit, dans ce cas, des produits très pigmentés pour être visibles sur une peau sombre.

La couleur de peau est rarement dissociable de celles des yeux. Pour trouver les teintes de maquillage qui nous conviennent, on pense à prendre en compte ses yeux ! Les yeux bleus s’associent idéalement aux déclinaisons orange, du cuivré au pêche. Les yeux marrons préfèrent les teintes de terre, du kaki au noir en passant par les bruns. Les yeux verts se soulignent idéalement en prune, violet et toutes les déclinaisons du rouge. Quant aux yeux noirs, ils peuvent tout faire… mieux vaut donc se fier aux principes de la couleur de peau !

 

 


Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Like us!

ou

Inscrivez-vous

à notre newsletter

Merci !