À la rencontre du concept « Vik’ura & Co »

Vik’ura (3)

À la rencontre du concept « Vik’ura & Co », représentantes des Loris Polynésiens dans les jardins de Paofai sur Papeete

Toutes cousines « Vik’ura, Vik’iti et Vik’ana » sont les trois représentantes des loris endémiques de Polynésie. Ces perruches polynésiennes sont devenues les starlettes du Fenua.  Aujourd’hui, nous ne pouvons contourner ces petites merveilles de la création.

Cette perruche est très colorée, vive, curieuse et enjouée. Il en existe trois en Polynésie. L’une vit à Rimatara aux Australes, c’est le ‘Ura de Rimatara. Une autre vit à Ua Huka aux Marquises, c’est le Pihiti et la dernière vit principalement à Rangiroa aux Tuamotu, c’est le Vini Peruviana. Préserver les loris c’est d’abord préserver leur lieu de vie.

Faire plaisir À tous les enfants

En effet, les trois parcs pour enfants dans les jardins de Paofai ont été depuis peu baptisés au nom de ces trois mascottes.

« Vik’ura » est désormais le nom du parc central (face au temple), « Vik’iti » est celui des plus jeunes du côté de « To’ata » et enfin celui du côté de « Vaiete » est appelé « Vik’ana ».

David Proia (Créateur du concept) est un papa heureux. Ce qu’il aime surtout ce sont les oiseaux et en particulier les loris très chatoyants en couleurs. Ces perruches sont menacées d’extinction. Elles sont classées en danger sur la liste rouge de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (U.I.C.N.) pour les deux premières, classée vulnérable pour celle des Tuamotu.

David Proia est membre de l’association Rima’ura de Rimatara aux Iles Australes sous convention établie.

Au départ, il souhaitait offrir la plus belle peluche à sa fille en imaginant reproduire les caractères propres de ce lori haut en couleurs (le ‘Ura de Rimatara). Comme sa fille s’appelle « Vikki », la peluche a pris le nom de « Vik’ura ».

Ce concept permettra sans nul doute à l’enfant de s’approprier cette espèce endémique.

De nombreux projets pédagogiques sont en cours de réalisation afin de sensibiliser l’enfant de façon ludique. Il a donc imaginé deux autres personnages, « Vik’iti » (Pihiti de Ua Huka) et « Vik’ana » (vini peruviana de Rangiroa).

Evénements promotionnels, Projets pedagogiques, PELUCHES, mascottes, figurines, bandes dessinees…

Maintenant, il existe ces trois personnages. La mascotte à taille humaine « Vik’ura » est sur tous les fronts afin d’animer plusieurs manifestations sportives et culturelles mais aussi touristiques en Polynésie en attendant de voir arriver les belles peluches « Vik’ura ». Nous reviendrons vers vous chers lecteurs pour plus d’informations…Préparez-vous !

Rédigé par David Proia – Créateur du concept


Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Like us!

ou

Inscrivez-vous

à notre newsletter

Merci !