Burning Man 2015, un festival exceptionnel

L’édition 2015 du Burning Man s’est achevée le 7 septembre. Cette rencontre artistique déjantée, qui se tient au coeur du désert Black Rock dans le Nevada, offre toujours des clichés atypiques venant d’un autre monde. Cette édition ne déroge pas à la règle. Si vous n’avez jamais assisté à ce carnaval Le photographe Jim Urquhart de l’agence Reuters nous en dévoile l’une des premières séries de photographies. Si vous n’avez pas pu assister à ce carnaval hors du commun, voilà une bonne manière de se rattraper.

C’est l’un des festivals (sinon LE festival) les plus fous de la planète : aussi célèbre qu’inaccessible, le Burning Man conserve encore et toujours une aura mystérieuse qui attise la curiosité et l’envie de la planète. Comme prévu l’édition 2015 de cet événement devenu incontournable a été la hauteur de la démesure qui lui colle à la peau. Sculptures grandioses, foule excentrique et objets extraordinaires non-identifiés, les hommes ont une nouvelle fois laissé libre cours à la folie de leurs grandeurs en plein coeur du désert du Nevada. Et pour ceux qui n’ont pas eu la chance de vivre l’expérience en inside, une superbe vidéo publiée sur la chaîne YouTube AWOL offre une plongée sans précédent dans cet univers aussi fascinant que délirant.

Avoir sa place pour le Burning Man relève du casse-tête voire même de la mission impossible : si cette année encore, vous faites partie de ceux qui n’ont pas eu la chance de décrocher le précieux sésame pour prendre part à cette expérience de toute une vie, vous pouvez toujours vous consoler avec la superbe vidéo publiée sur la chaîne YouTube AWOL, qui donne un excellent aperçu de l’édition 2015 de cet événement complètement fou.

La folie des grandeurs en plein désert !

Rendez-vous des excentriques de la planète et des artistes les plus délirants et créatifs du moment, le Burning Man cultive un doux mysticisme et conserve une aura bien mystérieuse. Sans doute sa localisation n’y est pas non plus pour rien : situé en plein désert du Nevada, le festival n’a tout simplement pas de limite. D’où la démesure, les sculptures immenses et la sensation de liberté pure qui en émane. Au Burning Man, l’homme se déploie dans toute sa splendeur, pour le meilleur mais aussi parfois, pour le pire il faut bien le dire.


Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Like us!

ou

Inscrivez-vous

à notre newsletter

Merci !