Ne touchez pas à nos requins !

Requins

Photographie de requins

Il existe une pratique de pêche controversée et largement répandue qui a lieu chaque jour – « Shark finning », ou la pêche aux ailerons. Cette pratique est devenue une menace environnementale majeure.

La pêche aux ailerons consiste à capturer des requins, à leur couper les ailerons et nageoires, puis à les rejeter mutilés à la mer. Toutes ses actions sont très souvent faites lorsque le requin est encore en vie. Sans ailerons, les requins ne peuvent pas nager, ils ne peuvent pas se défendre, ils ne peuvent pas survivre. Leur souffrance pourrait durer des heures, des jours, voire des semaines. Ils sont tranchés, ils sont jetés, ils souffrent, puis ils meurent. Tous les grands requins Tous les grands requins de plus de 1,5 m de longueur sont exploités, qu’ils soient benthiques ou pélagiques, carnivores ou planctophages.

 Schéma des éléments anatomiques coupés d'un requin dans la pêche aux ailerons

Schéma des éléments anatomiques coupés d’un requin dans la pêche aux ailerons

Les éléments anatomiques prélevés servent principalement à la préparation d’une soupe traditionnelle chinoise. Depuis l’époque de la dynastie Song (960-1280), cette soupe est considérée comme un luxe en gastronomie chinoise. Elle était auparavant réservée à l’empereur et aux nobles. Les Chinois lui accordent de nombreuses vertus thérapeutiques, non démontrées scientifiquement. Pourtant, elle présente un très grand danger pour la santé. Elle ne contient ni goût, ni qualité nutritive. De plus, elle ce vend entre 40 et 400 dollars la soupe. Néanmoins, les demandes de la soupe aux ailerons de requins augmente de plus en plus partout dans le monde, notamment en Extrême-Orient.

Photographie des ailerons de requins dans un port en Taiwan

Photographie des ailerons de requins dans un port en Taiwan

La population de requins décroit très rapidement. Depuis 1972, le nombre de quelques espèces de requins a diminué de 90%. Plus de 100 différentes espèces de requins sont en voie d’extinction à cause de la pêche aux ailerons. Environ 38 à 100 millions requins sont tués par an. L’augmentation de la demande d’ailerons et l’absence de données internationales fiables laisse à penser que ce nombre est fortement sous-évalué.

Pour les amateurs d’animaux, on n’a pas besoins d’explications ou arguments de plus pour voir que les choses doivent changer.  Mais encore, il reste beaucoup de personnes qui ce disent : « Et alors ? La disparition des requins n’a pas de mauvaises conséquences pour moi, elle est même bénéfique. Les requins sont dangereux ! » Par contre, il est nécessaire de faire attention et donner importance au requin.

Photographie des ailerons de requins séchés sous le soleil sur le toit d'une usine à Hong Kong, 2013

Photographie des ailerons de requins séchés sous le soleil, sur le toit d’une usine à Hong Kong (2013)

Croyez-le ou non, si la vie des requins est menacée, alors votre vie, la vie de l’océan, la vie de la planète est menacée aussi. Puisque les requins sont des prédateurs d’apex, ils jouent un rôle majeur comme stabilisateurs écologiques. Ils ne mangent que les poissons vieux, malades et faibles. Cela va empêcher de répandre des maladies et va donc assurer que les populations de poissons restent saines. Donc la pêche aux ailerons entraineront le déséquilibre de l’écosystème océanique qui fourni une grande partie de notre oxygène, régule le réchauffement climatique et nourrit la majorité des habitants de la planète. Sans requins, les océans ne peuvent pas survivre. Sans océans, on ne peut pas survivre.

La consommation de la soupe d’aileron présente de graves dangers. La chair des requins contient une quantité importante des polluants et métaux lourds. Elle contient des éléments mauvais pour la santé humaine, principalement le méthylmercure. Cette neurotoxine est la forme la plus dangereuse pour l’Homme, en particulier les femmes enceintes et les jeunes enfants. Les cyanobactéries neurotoxiques présentent dans la soupe d’aileron de requin peuvent entraîner des maladies du cerveau, comme l’Alzheimer et l’autisme.

Il est temps d’oublier les films comme Jaws ou Shark Attack qui ont fabriqué l’image monstrueuse des requins. Tous les ans, environ 5 personnes sont tuées par des requins. Tous les ans, environ 38 à 100 millions de requins sont tués par les humains. Ils sont massacrés pour rien que leurs ailerons et nageoires, pour le plaisir des Hommes. Alors qui est le plus dangereux ?
Il faut que cette pratique barbare arrête pour assurer la survie des requins et la survie des océans. Leur extinction aura des conséquences irréversibles sur l’écosystème marin, dont dépend la vie sur Terre.

Sources :
Planetoscope.com
Futura science.com


Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Like us!

ou

Inscrivez-vous

à notre newsletter

Merci !