En Indonésie, tout le monde connaît Aurélien Brulé. Ou plutôt son surnom, Chanee (gibbon, en thaï). Ce français de 36 ans, devenu indonésien en 2012 (et dont Libération a déjà dressé le portrait), a fondé en 1997 l’association Kalaweit pour protéger ces primates. Son programme de réhabilitation est désormais le plus important au monde. La radio qu’il a créée ou encore son émission sur la première chaîne d’information du pays sensibilisent la population au sort des gibbons, victimes de la déforestation massive. En cause : l’industrie de l’huile de palme.

Dans une vidéo choc (visible ci-dessous) postée le 21 octobre sur Internet et vue plus d’un million de fois toutes plates-formes confondues, il interpellait le Président indonésien au sujet des incendies criminels qui ont ravagé le pays et assombri le ciel du Sud-Est asiatique d’un nuage de fumée toxique pendant trois mois. Chanee fait l’objet d’un documentaire grand public et pédagogique, Le Messager : Véronique Jannot sur la terre des Gibbons, diffusé ce mercredi à 20h55 sur France 3. Libération l’a rencontré alors qu’il était de passage à Paris.

Lire la suite ici.