Pollution : fin des sacs plastique à usage unique depuis le 1er juillet

fdd03beb-d37e-4589-92c3-a5731bd96aff

Les sacs plastique à usage unique donnés en caisse seront interdits en France depuis le 1er juillet 2016 par le décret relatif aux modalités de mise en œuvre de la limitation des sacs en matières plastiques à usage unique. Et c’est une bonne chose !

Cette interdiction entre en vigueur en deux temps  :  le 1er juillet 2016 pour les sacs de caisse et le 1er janvier 2017 pour les sacs d’emballage des fruits et légumes.

648x415_illustration-sacs-plastiques-arbustes

Pourquoi interdire les sacs plastique fins ?

Ces sacs sont à l’origine d’un énorme gaspillage : fragiles, ils sont souvent jetés sitôt rentrés chez soi et la marchandise déballée. Selon le gouvernement Français, il y a chaque année, 5 milliards de sacs fins en plastique distribués aux caisses et 12 milliards aux rayons fruits et légumes. Un sac plastique non biodégradable met 400 ans pour se décomposer. Une partie se retrouve dans les océans, où ils sont une catastrophe pour une partie de la faune marine, qui les ingère. Ils viennent aussi alimenter les gigantesques « mers » de plastique formées par de grands courants marins.

Quels sacs interdits le 1er juillet ?

Les sacs fins en plastique ne pourront plus être distribués à la caisse des grandes surfaces, des petits commerces (boulangeries, pharmacies, boucheries, etc.) et des marchés. Les sacs dont l’épaisseur est supérieure à 50 microns seront encore autorisés. Depuis une dizaine d’années, la grande distribution a commencé à faire payer les sacs de caisse, qu’ils soient fins ou solides, ce qui a fait passer le nombre de sacs qu’elle distribuait à ce niveau de 12 milliards à 700 millions. Certaines enseignes proposent aussi des sacs en papier payants.

Et les sacs pour les fruits et légumes ?

Les sacs ultrafins utilisés pour les fruits et légumes seront interdits au 1er janvier 2017. Après cette date, il faudra les remplacer par des sacs en papier ou des sacs qui sont à la fois « biosourcés » et « compostables de manière domestique », selon le décret paru en mars 2016.


Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Like us!

ou

Inscrivez-vous

à notre newsletter

Merci !