The Sea Cleaners : Yvan Bourgnon veut construire un quadramaran pour nettoyer les océans

Après son tour du monde sur un voilier non habitable, le navigateur Yvan Bourgnon revient avec un nouveau projet écologique. Le célèbre navigateur ayant remporté avec son frère la Transat en double Jacques-Vabre 1997 souhaite mettre à l’eau un bateau à quatre coques de 60 mètres et de long et 71.5 mètres de large. Il a baptisé Manta et tire son nom de la raie Manta pour sa capacité à filtrer l’eau.

En 2050, il y aura autant de plastiques dans les océans que de poissons !
8 millions de tonnes de plastique sont déversés chaque année dans les océans, principalement par les populations littorales du monde entier. Il est évident qu’il faut agir en amont : réduire et contrôler en totalité les déchets plastiques produits par notre consommation quotidienne et utiliser des matières alternatives.

« A l’issue de mon tour du monde en catamaran de sport au cours duquel j’ai navigué au ras de l’eau pendant plus de 200 jours,  j’ai pu constater de visu cette pollution planétaire, Il est donc temps d’AGIR » a affirmé Yvan Bourgnon.
J’ai bien conscience que la solution serait de ne plus jeter de plastique à la mer, et j’œuvrerai pour cela, de toutes mes forces, soyez en convaincus, mais dans l’attente d’une vraie évolution des comportements à terre, je vous propose de vous apporter toute mon expérience de navigateur hauturier pour commencer concrètement à apporter, ensemble, une solution à cette catastrophe planétaire !  J’ai donc ciblé mon action sur les océans, et décidé d’aller ramasser les plastiques là où ils sont les plus concentrés et encore sous forme de macro déchets (les plus gros), relativement faciles à collecter.
Pour cela j’ai imaginé, avec mon association The Sea Cleaners un immense bateau collecteur de plastiques océaniques appelé Le Manta
, ajoute le navigateur suisse.

Un projet environnemental et citoyen qui a touché des célébrités mais également des scientifiques comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous.
Ce qui est certain, c’est que si nous ne faisons rien, l’océan va à sa perte car n’oublions pas que c’est le « sang de la terre ».   Aujourd’hui, il y a l’équivalent de deux morceaux de plastique pour 5 poissons dans l’océan et les chercheurs affirment que ce chiffre passera à 1 pour 1 d’ici 2050 donc il est temps de trouver des solutions pour arrêter ce fléau qui flingue notre planète.
Yann et son équipe à bord du Manta ont décidé de prendre les choses en main avec ce bateau-poubelle des mers.
Un système inédit d’émissions sonores sous marine, éloignera les poissons et cétacés de la trajectoire du Manta pour éviter la prise de poissons ou mammifères marins. La construction du navire s’étalera entre 2019 et 2020 pour un départ en mer courant 2021.
On leur souhaite bonne chance dans cette nouvelle aventure.

Un projet qu’on vous invite à partager et à soutenir sur leur page de financement participatif.

Source The Rider Post.


Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Like us!

ou

Inscrivez-vous

à notre newsletter

Merci !