Le « dorodango » japonais : L’art de polir des boules de terre à la perfection

Devenu une forme d’art à part entière, le dorodango est à l’origine un passe-temps traditionnel pour les écoliers japonais.

Il s’agit d’une simple boule faite de boue et de terre. Aujourd’hui, elles sont raffinées minutieusement et méthodiquement en hikaru dorodango, des sphères parfaites et polies, qui peuvent prendre des jours à compléter.

Une couche sur une couche de terre fine est appliquée sur le noyau de boue, formant une coquille extérieure dure. Celle-ci est ensuite polie avec un chiffon pour donner au dorodango une apparence semblable à celle d’une balle de billard, parfaitement ronde et brillante.

Admirez cet art, et pourquoi ne pas l’essayer ?

Tout commence par la collecte de la terre.

Ensuite, les roches sont séparées de la terre.

Et la mise en forme du dorodango du commence.

Cette étape prend en moyenne 30 min.

Et c’est en façonnant la balle à la perfection que les gens se détendent de plus en plus.

Cette étape est très délicate, car la balle peut facilement se fissurer et se casser.

Ensuite, il reste à sécher la boule obtenue dans un sac en plastique pendant au moins 20 min.

Après avoir répété le processus plusieurs fois, le polissage commence.

Et voilà, le résultat est stupéfiant !


Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Like us!

ou

Inscrivez-vous

à notre newsletter

Merci !