Les Gagnants du Concours du Photographe environnemental 2018

Environmental-Photographer-of-the-Year-Saeed-Mohammadzadeh-End-floating

Le concours du Photographe de l’environnement de l’année récompense ceux qui utilisent leurs talents créatifs pour illustrer l’état de la planète. Le concours 2018 a vu la participation de 89 pays. En fin de compte, cinq photographes ont été choisis comme lauréats en raison de leurs puissantes capacités narratives et de leurs excellentes qualités techniques. Le concours annuel est organisé par la Chartered Institution of Water and Environmental Management (CIWEM), un organisme professionnel indépendant pour les spécialistes en eau et en environnement.

Le photographe iranien Saeed Mohammadzadeh a remporté le titre de Photographe environnemental de l’année pour son image incroyable d’un navire abandonné stationné sur le lac Urmia qui est en voie de disparition, dans le sel de l’océan. La belle et effrayante image montre la combinaison fatale du changement climatique et de la destruction de la nature par l’homme. Non seulement le sel est en train de détruire les habitats, mais il nuit aussi aux habitants de la région à mesure que les tempêtes de poussière s’intensifient.

« Il y a une finalité à l’image gagnante de cette année que je trouve effrayante. L’eau autrefois utilisée à de nombreuses fins a disparu et l’état de délabrement du navire suggère que l’eau ne reviendra pas « , a partagé Terry Fuller, directeur général du CIWEM et juge de la compétition. « Pourquoi ce vaisseau a-t-il été laissé en rade ? Les propriétaires ne savaient-ils pas ou ne croyaient-ils pas que les niveaux d’eau étaient en baisse, ou est-ce que cela s’est produit si rapidement qu’ils n’ont pas eu le temps de s’adapter ? »

Alors que de nombreuses images montrent la déchéance, il y a aussi des photographies qui nous donnent de l’espoir. L’image d’un homme qui fabrique de la paille à partir de roseaux, par exemple, sur Kandilcioğlu, montre que les pratiques de durabilité sont encore en place à différents niveaux. Outre les cinq lauréats, plusieurs autres ont été sélectionnés comme images « hautement recommandées ». Qu’il s’agisse d’un homme flottant dans une rivière de déchets en Inde ou d’un macaque en Malaisie tenant une bouteille de plastique, les photographies nous rappellent avec émotion à quel point nous devons nous résoudre à nettoyer l’environnement.

 


Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Like us!

ou

Inscrivez-vous

à notre newsletter

Merci !