Superbe maison au Québec par Yiacouvakis Hamelin architectes

Cette maison lumineuse, à une heure et demie de Montréal, est littéralement suspendue à une falaise comme son nom, Dans l’Escarpement, l’indique en français. Il est situé sur un terrain appartenant à un domaine né il y a plus de cent ans et connu pour ses paysages remarquables et ses lacs intacts.

En dépit de cet emplacement très convoité, ce terrain n’avait jamais été construit en raison de sa falaise abrupte. Les clients ont demandé aux architectes de concevoir leur maison de manière à ce qu’elle s’intègre dans la colline et perturbe le moins possible son environnement.

Pour réduire au minimum l’empreinte de la maison sur le sol, les architectes ont conçu la maison autour de deux « boîtes » en béton, la première, verticale, et la seconde, horizontale. Un volume totalement vitré a été ancré aux deux. L’entrée principale et la suite privée des propriétaires se trouvent au niveau supérieur du volume de 3 étages. Un niveau plus bas, on trouve un petit bureau/bibliothèque, adjacent à la salle à manger de la cuisine. Le niveau le plus bas de cette « boîte » verticale est équipé d’un sauna/spa.

La « boîte » horizontale à un niveau a été placée à quelques mètres du premier volume. Conçu comme logement d’hôtes, il donne un accès direct au sol de la forêt et est relié de l’extérieur à l’espace sauna/spa. Le niveau intermédiaire est le véritable cœur de cette maison avec ses murs vitrés qui s’ouvrent sur la forêt environnante. Le salon salle à manger s’agrandit à l’extérieur avec une terrasse construite sur le toit de la suite des invités.

Le matériau utilisé à l’intérieur est l’acajou, sélectionné pour ses qualités durables et pour ses riches teintes. Dans la salle à manger du salon, les planchers, les plafonds, les poutres, les cadres de fenêtres et les armoires de cuisine sont tous finis avec ce bois sombre et riche qui rappelle les arbres juste au-delà. Avec la lumière qui bouge constamment, les intérieurs et les extérieurs semblent s’emboîter. Tout en conservant la même palette de couleurs, l’acier Corten a été introduit pour le foyer et pour le revêtement extérieur. Le béton apparent a été largement utilisé sur les murs extérieurs ; symboliquement, il fait référence aux énormes rochers qui caractérisent le territoire.

L’accès à la maison se fait en descendant une passerelle métallique qui s’étend depuis un garage en béton près du parking. Au fur et à mesure que l’on progresse sur la structure légère du pont, particulièrement par une journée brumeuse, on a l’impression de se diriger vers une cabane dans les arbres qui flotte dans les airs.

En savoir plus sur Yiacouvakis Hamelin architectes
Photos: Maxime Brouillet


Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Like us!

ou

Inscrivez-vous

à notre newsletter

Merci !