Les conseils du P’tit Comptoir : Alors Blanc …ou Blanc ?

Le P’tit Comptoir

Etant dans le milieu du vin depuis maintenant quelques années, je ne compte plus le nombre de fois ou j’ai entendu des « amateurs éclairés »  me démontrer à grands renforts d’explications alambiquées  que le blanc était fait pour l’apéro ou pour les femmes…( et oui le machisme n’a de limite que la bêtise…autant dire aucune !).

La réalité est toute autre, l’élégance, la complexité et la diversité de bon nombre de grand crus ou de simple petite appellation sont les gages de plaisirs à venir et de découvertes toutes aussi intéressantes que le vin rouge !

Pour les fêtes, vous disposez d’un choix illimité de crus blancs pour accompagner les classiques servis à cette période. Deux grandes catégories se distinguent, les vins blancs secs et les  blancs moelleux/liquoreux… Plusieurs régions françaises offrent des blancs de très grandes qualités : Bourgogne, Loire et Centre, Alsace, Bordelais, Sud-Ouest, Vallée du Rhône…Votre choix sera guidé en fonction des mets composant vos menus de fêtes…

  • Avec le saumon fumé et les crustacés : un vin vif, frais et présentant une certaine acidité apportera l’équilibre nécessaire au gras de la chair, au fumé et notes salées du saumon. Un sauvignon de Loire ou région Centre : Pouilly Fumé, Sancerre, dans la même région un Chenin : Saumur blanc mais aussi un Alsace : Sylvaner ou un bordeaux blanc ou un Crozes-Hermitage blanc en Vallée du Rhône.
  • Avec les huitres : la aussi nous devons prendre en considération le coté iodé et salin de l’huitre. Un grand classique mais toujours « efficace » le Muscadet et sa fraicheur, un Bordeaux sec : Entre deux Mers, en Bourgogne : un Chablis et n’oublions pas que le champagne à toute sa place avec sa tonicité et dynamique avec un Brut millésimé.
  • Avec le Foie gras : il y a 2 écoles, soit un vin rond, aromatique et doux, pour aller dans le même sens que l’onctueux du foie Gras : Alsace Gewurztraminer Vendanges Tardives, Bordeaux en Sauternes, Sud-Ouest Pacherenc ou Jurançon, Loire en Quart-de-Chaumes ou Bonnezeaux, soit un blanc fruité, riche mais sec pour équilibrer les sensations : Bourgogne Meursault ou Chablis, Côte du Rhône Condrieu ou un Bordeaux blanc en Pessac, Sud-Ouest Gaillac sec
  • Petit conseil de Sommelier : Pour ces repas, il est compliqué d’avoir un vin par plat car beaucoup de mets servis en même temps, a cela vous ajoutez le nombre de convives et leurs gouts propres et l’effervescence du moment, pour répondre au mieux a cette équation choisir un blanc moelleux/liquoreux et un blanc Sec et fruité, cette combinaison est la plus a même de satisfaire le plus grand nombre…

Pour être complet, les vins français n’ont plus le monopole de la qualité et de la diversité. Vous trouverez aisément de beaux flacons chez nos voisins du Pacifique, en Nouvelle-Zélande : Sauvignon explosif, en Australie : Chardonnay Opulent, en Afrique du Sud : Chenin  chaleureux, Aux Etats Unis : Chardonnay riche et boisé….

Vous avez l’embarras du choix… !

 Mon prochain billet tentera de vous aiguiller dans le choix du rouge pour votre repas de Noel…vaste sujet !

Le P’tit Comptoir répond à toutes vos questions, n’hésitez pas à nous contacter !

Gourmands et Gourmets, à très bientôt.

Le Ptit Comptoir Tahiti


Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Like us!

ou

Inscrivez-vous

à notre newsletter

Merci !