Qu’est-ce que la bienveillance et pourquoi est-elle essentielle ?

comment-se-faire-des-amis-0_ai1

La gentillesse a fait ses preuves, qu’il s’agisse de booster l’humeur ou de réduire le stress. En fait, la science montre que les bienfaits de la gentillesse sont plus importants pour celui qui donne que pour celui qui reçoit.
Vous souvenez-vous de la dernière fois où un étranger a été gentil avec vous ? Peut-être que quelqu’un a tenu une porte ouverte ou vous a offert de l’aide pour vous indiquer la direction à suivre dans la rue ? Ou peut-être vous souvenez-vous de la dernière fois où vous avez aidé quelqu’un.

Ce qu’il y a de bien avec la gentillesse, c’est, en effet, à quel point il est facile de l’être. Un mot, un sourire, un petit geste qui démontre de l’attention et de la considération ; tout cela montre une générosité d’esprit. Mais qu’est-ce que la gentillesse, exactement ? Et pourquoi la gentillesse est-elle si importante ?

QU’EST-CE QUE LA GENTILLESSE ?

La bienveillance est très appréciée et considérée comme une vertu dans la plupart des religions et des cultures du monde, et tout au long de l’histoire.

La bienveillance a même son propre jour férié : le 17 février a été désigné comme la Journée nationale des actes de bienveillance. Elle est célébrée par des groupes et des organisations dans le monde pour encourager les actes de bonté.

Mais qu’est-ce qui définit exactement la bienveillance ? La gentillesse est une qualité qui consiste à être généreux et prévenant, sans attente de récompense, de reconnaissance ou de retour. Il s’agit d’être sincèrement attentionné sans rien recevoir en retour, simplement parce que faire une bonne action est une bonne chose.

La gentillesse se caractérise également par des qualités telles que la générosité, la bienveillance, l’altruisme, la courtoisie, la bonté, le dévouement ou la disponibilité.

Il existe de très nombreuses façons d’adopter une attitude positive et elles peuvent être plus ou moins divisées en trois grandes catégories : la bienveillance envers les autres, la bienveillance envers soi-même et la bienveillance envers le monde.

Entre deux personnes

Les actes de gentillesse les plus couramment observés sont ceux accomplis entre deux personnes. Celui qui reçoit peut être ou non une personne connue de celui qui donne. Il peut s’agir d’un membre de la famille, d’un ami, d’une connaissance – ou d’un parfait étranger.

Parmi les exemples classiques de gentillesse d’une personne à l’autre, on peut citer l’aide apportée à une personne âgée pour traverser la rue, le fait de porter les courses de quelqu’un ou laisser passer la personne qui fait la queue derrière vous.

En fait, toute gentillesse que vous faites sans attendre un retour peut être considérée comme un acte de bienveillance.

La bienveillance envers soi-même

Une forme de bienveillance souvent négligée est celle que nous nous accordons à nous même. En effet, l’attention que l’on porte envers soi-même est vitale pour le bien-être. Cette bienveillance ne doit pas être confondue avec l’indulgence. Elle témoigne plutôt du respect de soi, car la façon dont nous agissons envers nous-mêmes se reflète souvent dans notre comportement envers les autres, et elle indique comment nous souhaitons être traités.

Parmi les exemples de bonnes habitudes, on peut citer : la relaxation dans un bain chaud à la fin d’une longue journée, l’exercice physique pour rester en bonne santé ou la participation à un passe-temps ou un sport de son choix. Elle peut aussi être d’ordre mental : accepter et se pardonner une erreur, choisir de rester à la maison et de lire un livre au lieu d’aller à une fête à laquelle vous n’avez pas envie d’assister, ou répondre franchement à quelqu’un qui vous a blessé ou contrarié.

La bienveillance envers soi même est le fait de s’accepter tel que l’on est, de se pardonner à soi-même et de se fixer des objectifs dans le but d’améliorer son avenir.

La bienveillance envers la planète

La bienveillance n’est pas réservée aux personnes. Les animaux, les plantes et le monde dans son ensemble devraient tous bénéficier d’actes de bienveillance. Oui, le monde a besoin de gentillesse.

Voici quelques exemples : sauver un chien ou un chat d’un abri de fortune, planter des arbres dans son jardin, nettoyer le bord des plages, acheter des produits durables, réduire au minimum l’utilisation des plastiques, marcher au lieu de conduire. Le fameux « réduire, réutiliser, recycler ». Tous ces actes et ces choix montrent que nous sommes bienveillants envers notre planète.

Pourquoi la gentillesse est-elle importante ?

Des recherches ont montré que la gentillesse a des effets très positifs sur la personne qui accomplit un geste attentionné.

Ceux qui font preuve de bonté sont plus heureux, sont en meilleure santé, vieillissent moins vite et entretiennent de meilleures relations que ceux qui sont pas altruistes. Et plus une personne fait preuve de générosité, plus les conséquences seront significatives.

C’est la preuve que la bienveillance est essentielle non seulement pour celui en bénéficie, mais aussi pour celui qui en est à l’origine.

Par ailleurs, il est prouvé que les gens deviennent de plus en plus bienveillants avec la pratique. Peut-être en raison des retombées positives que nous recevons lorsque nous sommes bons envers les autres. Plus nous faisons preuve de gentillesse, et plus nous serons enclins à adopter une attitude bienveillante.
La bienveillance engendre la bienveillance.

Imaginez comment quelques actes sincères de bienveillance pourraient changer une personne, se transmettre à d’autres et changer le monde !


Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Like us!

ou

Inscrivez-vous

à notre newsletter

Merci !