Pourquoi les filles les plus fortes doutent d’elles-même ?

34234-10

Les jeunes femmes contribuent à faire évoluer le monde. Elles sont fortes, intelligentes, dévouées et courageuses. Mais parfois, elles peuvent être leur pire ennemi. Les jeunes femmes se fixent des objectifs incroyablement élevés et combattent souvent le doute et l’insatisfaction. Malheureusement, ce monde est encore largement dominé par les hommes, malgré d’énormes progrès vers l’égalité des sexes. Les femmes ne se donnent pas toujours l’autorisation d’être satisfaites d’elles-mêmes et elles ne se sentent pas apprécier à leur juste valeur.

Des critères stricts.

Parfois, les filles se mettent une pression supplémentaire pour trouver leur place dans la société actuelle. Bien que d’énormes progrès aient été accomplis sur la question de l’égalité des sexes, nous sommes loin d’avoir atteint une idéologie féministe.

La pression.

En effet, les jeunes femmes rencontrent souvent des difficultés à prouver leur efficacité. Il est absolument nécessaire de reconnaître que les jeunes femmes sont suffisamment qualifiées pour occuper un poste à responsabilité. Personne ne veut être considéré comme quelqu’un qui a obtenu un poste plus aisément qu’un autre, pour une raison autre que ces qualifications. Les jeunes femmes souhaitent gagner leur vie loyalement et mériter la considération de tous.

La perfection.

Les filles sont extrêmement exigeantes. La perfection n’est peut-être pas recherchée par tous, mais généralement c’est une chose que les filles s’efforcent d’atteindre. La pression sociale a une influence énorme sur les jeunes femmes.

Beauté.

Beaucoup de filles ont le sentiment que leur valeur est déterminée par leur beauté physique. Les jeunes femmes ressentent la nécessité de surveiller leur poids, d’être à la mode, d’assumer leurs rôles au sein de leur couple et de gagner leur vie en même temps. Elles se fixent des objectifs personnels comme des objectifs professionnels et veulent être au top dans toutes les situations.

L’école.

Dès leur plus jeune âge, les filles comprennent qu’elles sont plus défavorisées que les garçons dans certains domaines. Par exemple, traditionnellement, les filles ne sont pas censées être aussi performantes que les garçons en mathématiques et en sciences. Elles perdent confiance en elles et leurs difficultés scolaires dans ces matières sont presque considérés comme normales.

La peur.

De plus, à l’école, les filles sont moins enclines à lever la main pour répondre à une question. Statistiquement, les garçons lèvent plus souvent la main. Ce n’est pas parce qu’ils en savent plus, mais plutôt parce que les garçons ont moins peur de donner une mauvaise réponse.

Solide en apparence.

Les jeunes femmes s’efforcent de soutenir leurs proches. Elles ont tendances à être très protectrices avec les autres. Il est alors nécessaire pour les jeunes femmes de paraitre forte et résistante face aux difficultés de la vie.

Relations saines.

Les jeunes femmes veillent à entretenir des relations amoureuses et amicales saines et durables. Il est également important que les jeunes femmes aient des relations constructives avec les membres de leur famille, leurs collègues et leurs connaissances. Parfois, il est difficile pour une jeune femme d’admettre qu’elle a peut-être aussi besoin de soutien.

Injustice.

Il est courant pour les jeunes femmes d’éprouver des sentiments d’injustice en milieu professionnel, comme si qu’elles ne méritaient pas leur place. Les jeunes femmes craignent constamment de ne pas être à la hauteur des exigences de leur supérieur. Elle se sentent rarement à l’aise dans les rapports de force et de pouvoir.

L’estime de soi.

En moyenne, les femmes gagnent moins d’argent que les hommes. Si le salaire des femmes est moins important que celui des hommes pour le même travail, cela renforce naturellement l’idée qu’une femme vaut moins qu’un homme. L’écart salarial a diminué ces dernières années, mais les salaires des hommes et des femmes sont loin d’être égaux.

Conflit.

Les jeunes femmes se sentent souvent en conflit entre le rôle de mère et la poursuite d’une carrière. Bien que la plupart des mères travaillent, les femmes qui poursuivent une carrière professionnelle sont souvent victimes de culpabilité si elles ne restent pas à la maison avec leurs enfants. La plupart des femmes n’ont pas le choix, car il est rare qu’un ménage ne puisse fonctionner que sur un seul revenu.

Concurrence.

Les filles se mettent souvent, explicitement ou implicitement, en compétition entre elles. Il est donc difficile pour les femmes de se faire confiance mutuellement. Les amitiés saines et positives entre les femmes sont essentielles pour renforcer leur estime de soi.

Buts.

Les jeunes femmes ont tendance à se fixer des objectifs très ambitieux. De plus, il est courant qu’une jeune femme mette la barre plus haut que les autres. Se dépasser pour réussir peut-être bénéfique, mais ne jamais se satisfaire est préjudiciable.

L’empathie.

Les qualités typiquement féminines ne sont pas toujours bien considérées. Cela inclut l’empathie, l’intuition et la maîtrise de soi. Inversement, les hommes sont souvent applaudis pour leur agressivité, leur assurance et leur audace.

Faites-vous confiance.

L’insécurité n’est pas un état irréversible. Les femmes peuvent apprendre à s’accepter comme elles sont et personne n’est parfait. Alors quand les femmes apprendront à se faire confiance et à être plus sûres d’elles, elles contribueront sans aucun doute à changer le monde et à le rendre meilleur pour les générations futures de jeunes femmes.


Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Like us!

ou

Inscrivez-vous

à notre newsletter

Merci !