L’oestrogène : Comment agit-il sur votre peau, votre forme et votre esprit ?

Une-femme-etonnee-devant-son-ordi

Il y a des tas de choses à savoir sur les oestrogènes : son influence sur le taux de collagène, pourquoi est-il à l’origine de problèmes de santé et pourquoi boire du vin pourrait vous faire mal aux seins ?

Cette hormone fait partie intégrante de la vie de femme, mais beaucoup d’entre nous en savent peu à ce sujet, à part le fait que son taux chute à la pré ménopause et qu’il peut être à l’origine de règles douloureuses. Sinon, les avantages et les inconvénients des œstrogènes, ainsi que leur rôle peuvent être confus et mystérieux. Cela n’est pas très surprenant vu que les scientifiques eux-mêmes n’ont pas complètement cerné le fonctionnement complexe des œstrogènes, ni pourquoi ses fluctuations affectent les femmes de façon si différente.

Pour commencer, les œstrogènes  ne sont pas composés d’un seul élément : c’est un groupe d’hormones comprenant l’oestriol, l’œstradiol et l’oestrone. Un sacré groupe de filles !

L’oestrone reste présent à un certain taux après la ménopause, l’oestriol ne se manifeste qu’au cours de la grossesse et l’oestradiol est le grand maître de cérémonie : c’est l’hormone féminine responsable des changements physiques et émotionnels pendant la puberté, et sa fonction se prolonge bien au-delà.

Voici quelques explications sur les œstrogènes, accompagnées de précisions apportées par le Dr Sohère Roked, médecin généraliste et spécialiste des hormones bio-identiques.

« Les femmes sont toujours inquiètes au sujet des œstrogènes, car c’est une hormone importante – pas seulement pour la production des ovules mais aussi pour la santé et le bien-être en général. Un bon taux d’œstrogènes peut vous donner un coup de fouet énergique et vivifiant, vous aider à garder de beaux cheveux, une peau souple et vous permettre de vous sentir mieux. »

IL N’ Y A PAS DE TAUX « NORMAUX » D’ŒSTROGÈNES

Nos ovaires libèrent d’abord les œstrogènes au début de la puberté, et à partir de là, les taux d’œstrogènes varient selon notre cycle menstruel jusqu’ à ce que nous atteignions la pré ménopause. Les niveaux d’œstrogènes deviennent alors très instables, et finalement à la ménopause, ils baissent de manière significative (l’âge moyen pour atteindre la ménopause est de 51 ans). Mis à part cette feuille de route approximative, nos œstrogènes fluctuent à chaque minute, heure et jour, avec des sécrétions hormonales irrégulières durant le jour et la nuit. En plus de ces pics et baisses en apparence assez aléatoires, la « norme » de base de chaque femme peut être très différente. Par exemple, vous avoir le même cycle que votre meilleure amie, mais cela ne signifie pas que vos niveaux d’œstrogènes sont les mêmes. En fait, de ce point de vue, la vie est un comme un roller coaster, il suffit de s’accrocher !

LA PREDOMINANCE DES ŒSTROGÈNES

Chez les personnes de 20 à 30 ans, le problème le plus courant est la prédominance des œstrogènes, ce qui signifie que vous n’avez pas assez de progestérone hormonale pour équilibrer vos niveaux d’œstrogènes. Cela peut entraîner des bouffées de chaleur et une sensation de fatigue, ainsi que des règles abondantes. Cela peut aussi entrainer des maladies comme les fibromes et l’endométriose. »

Consultez votre médecin si vous soupçonnez que vos taux d’œstrogènes sont élevés, et le Dr Roked rapporte que pour certains de ses patients, l’huile d’onagre ou les suppléments d’agnus castus pris vers la fin du cycle peuvent être utiles. Une fois rééquilibré, les œstrogènes sont bénéfiques et aident au bon fonctionnement du corps.

IL PRESERVE DES MALADIES CARDIOVASCULAIRES

Le Dr Roked explique pourquoi l’œstrogène est excellent pour votre coeur:

Chez les femmes, le risque de maladie cardiaque est plus faible avant la ménopause, ce qui est en partie attribué à des niveaux plus élevés d’œstrogènes. A titre d’exemple, une étude réalisée au Danemark et publiée dans le British Medical Journal en 2012 a porté sur 1 006 femmes. Le groupe sous hormone de substitution présentait moins d’insuffisance cardiaque et de crises cardiaques que le groupe qui ne prenait pas d’hormones.

Selon la British Dietetic Association, les hormones de remplacement est l’un des traitements les plus efficaces actuellement disponibles pour traiter les symptômes de la ménopause, augmenter vos niveaux d’œstrogènes, et donc de renforcer la santé cardiovasculaire, après la ménopause.

« Une diminution des œstrogènes accroît le risque de maladies cardiaques, le taux de cholestérol augmentant jusqu’ à 25 %. Le fait de consommer deux portions d’aliments à base de soja par jour peut aider à réduire le taux de cholestérol et à réduire la fréquence des bouffées de chaleur pendant la ménopause. »

IL RENFORCE VOS OS

Grâce à l’équipe de rêve composée de vitamine D, de calcium et d’œstrogènes, vous pouvez conserver des os solides pour la vie. L’œstrogène aide le corps à rétablir les déficiences et à régénérer l’os. Ce processus ralentit au fil des ans puisque les taux d’œstrogènes diminuent naturellement avec l’âge, comme le souligne le Dr Roked :

« Après la ménopause, les femmes courent un risque d’ostéoporose en raison de faibles taux hormonaux – un faible taux d’œstrogènes peut contribuer à la fragilité des os. »

IL PEUT ENTRAINER DES BLESSURE MUSCULAIRE

Selon une étude publiée l’an dernier dans la revue Medicine & Science in Sports and Exercise, les niveaux élevés d’œstrogènes dans le corps peuvent augmenter le risque de lésion ligamentaire lors des séances d’entraînement. Si vous êtes particulièrement fragile, les contraceptifs hormonaux peuvent aider à rétablir l’équilibre et à réduire les risques de blessures musculaires.

L’OESTROGENE ET LES ATHLETES

Toujours sur le thème de la condition physique, les athlètes avec un faible pourcentage de graisse corporelle ont souvent aussi de faibles niveaux d’œstrogènes, car la graisse aide le corps à réguler les œstrogènes (l’excès de poids et les femmes obèses ont généralement des niveaux très élevés d’œstrogènes, ce qui pose à son tour des problèmes de santé tels que le risque accru de cancer du sein). Il est particulièrement important de surveiller les taux d’œstrogènes dans ce cas, car le risque d’ostéoporose précoce et de fracture osseuse est élevé. Il en va de même pour les patients souffrant de troubles de l’alimentation ayant un faible poids corporel.

L’ALCOOL PEUT MODIFIER L’ÉQUILIBRE DES ŒSTROGÈNES

L’alcool peut augmenter les niveaux d’œstrogènes, ce qui peut être la raison pour laquelle certaines femmes se plaignent de douleur aux seins après une soirée bien arrosée. Une consommation excessive d’alcool, trop fréquente, peut entraîner une augmentation inhabituelle des taux d’œstrogènes, et donc le risque de cancer du sein.

IL INFLUE SUR VOTRE MENTAL

Tant et si bien que les chercheurs ne comprennent toujours pas l’implication de l’œstrogène sur votre humeur – nous savons que cela peut entrainer une hausse soudaine de sérotonine, un neurotransmetteur qui atténue la dépression et augmente les endorphines, d’où la raison pour laquelle lorsque les niveaux d’œstrogènes chutent après l’ovulation, vous pouvez vous sentir mal. Cela explique également pourquoi une femme sur sept souffre du baby blues, en effet, les taux d’œstrogènes chutent considérablement après avoir été assez élevé pendant la grossesse. Toutes ces données expliquent pourquoi les femmes ménopausées sont généralement de mauvaise humeur. Cependant, un grand nombre de femmes déclarent que leur bien-être psychologique et émotionnel s’améliore après la ménopause, malgré l’absence d’œstrogènes.

IL MAINTIENT LA SOUPLESSE DE VOTRE PEAU

Ce processus ne fonctionne pas de la même façon pour toutes les femmes, mais logiquement l’œstrogène a un rapport avec le collagène. Le Dr Roked souligne le lien entre la peau et l’hormone féminine :

« Le manque d’œstrogène réduit la production de collagène, ce qui signifie que la peau peut paraître plus mince et les rides plus visibles. »

Vous pouvez également remarquer que la peau de votre visage et de votre corps devient plus sèche dès la pré ménopause. Appliquez plus régulièrement une crème hydratante sur la peau et rappelez-vous que ce désagrément va de pair avec la sécheresse vaginale. Ça n’arrive pas à toutes les femmes, mais le lubrifiant est votre nouvel ami. Les variations de taux d’œstrogènes sont une excellente excuse pour prendre bien soin de votre visage, et de votre corps, n’hésitez pas à utiliser les produits hydratants et régénérants : la beauté n’a pas d’âge.


Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Like us!

ou

Inscrivez-vous

à notre newsletter

Merci !