Pranayam du soir : Le rituel de lâcher prise

Pranayam du soir – Le rituel de lâché prise 01

Lorsqu’au début d’une séance de YOGA je pose la question « Quels sont vos besoins ? » Une réponse fréquente est : « je ne veux penser à rien et déstresser » Comme si nos pensées nous envahissaient au point d’influencer notre corps, notre souffle et notre état d’esprit.

Tout au long de la journée notre système nerveux sympathique surnommé aussi « fight or fly » est activé, nous permettant de « survivre » au sein de cette société moderne de plus en plus exigeante et connectée.

Lorsque le soir arrive, de retour chez soi il n’est pas rare d’avoir l’impression de ne plus avoir d’énergie, de porter le poids des évènements vécu. Le flux de pensée reste continu provoquant des difficultés d’endormissement, fatigue physique et psychique. La circulation de l’énergie n’est plus fluide.

Respirer intentionnellement et profondément active notre système nerveux para sympathique, celui surnommé « rest & digest » qui agit comme un tranquillisant naturel, le rythme cardiaque ralenti, le corps se relâche, vous lâchez prise.

L’enseignement du YOGA nous apprends que « Là où va la pensée va le souffle et là où va le souffle va l’énergie » Au moment du couché la pratique régulière d’un souffle équilibrant corps et esprit est le moyen idéal de vous recharger en énergie et retrouver toute votre sérénité.

PRANA du sanskrit est décrit comme le souffle de vie.

YAMA est l’action de maitriser ce souffle vital.

Réajustez votre attention 

Fermez les yeux et prenez du recul pour observer votre souffle. Comme l’action de cligner des yeux, respirer fait partie des fonctions automatiques du corps auxquelles nous ne prêtons pas d’attention particulière. L’observation du va et vient du souffle est la première étape de la prise de conscience.

Ajustez votre posture 

Demandez-vous : « Ma posture donne t-elle tout l’espace à ma poitrine ? »
Grandissez-vous : épaules en arrière, prenez une position droite donnant toute la place à la cage thoracique.
Respirez plus profondément avec l’intention d’expansion du ventre, des poumons vers l’avant et sur les côtés. Comme un ballon qui se gonfle d’air progressivement.

Guider votre PRANA

A présent, repliez l’index et le majeur vers la paume de la main droite. L’annulaire et l’auriculaire sont tendus se touchent et ferment la narine gauche. Inspirer de la narine droite lentement sur 4 secondes remplissant pleinement vos poumons.

Poumons pleins, fermez les deux narines à l’aide du pouce et de l’annulaire et suspendez votre respiration pendant 7 secondes, en suivant les battements du cœur ; haut du corps détendu.

Enfin, ouvrez la narine gauche expirer sur 8 secondes progressivement le plus silencieusement possible. De nouveau inspirer de la même narine, suspendez votre souffle et expirer narine droite.

Répétez ce cycle plusieurs fois sur 5 à 15 minutes et observez le calme s’installer en vous.

Par Naïki LUTZ
© Naïki LUTZ


Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Like us!

ou

Inscrivez-vous

à notre newsletter

Merci !