Les ombres qui marchent vers le soleil de Raiatea

DSC03619 (2)

C’est ainsi qu’on pourrait lire le titre du dernier ouvrage de Pascal DRESSY.


Professeur et auteur aimant les couleurs du monde


Pascal DRESSY est Professeur d’éco-gestion au lycée des îles Sous-le-Vent et c’est un auteur talentueux et réservé. Personnage intéressant par son ouverture culturelle, son élan vers les autres, son imaginaire riche et varié. Auteur primé à plusieurs concours littéraires, Pascal écrit depuis de nombreuses années.

Grand voyageur dans l’âme et dans l’espace, Pascal DRESSY s’est installé, pour un temps, à Raiatea, l’île sacrée, le berceau de la Polynésie. Au fil de ses voyages, il a rencontré des personnages atypiques, des paysages divers, a éprouvé des émotions fraîches et parfois fugaces qui ont laissé en lui, un désir de raconter, de se raconter.

Des îles aux continents

Son dernier recueil « Ces ombres qui marchent vers le soleil » vient de paraître et est actuellement en vente à la librairie de Raiatea et dans les librairies Archipels, Klima et Odyssey à Papeete et bien entendu, sur Internet (FNAC, AMAZON, Chapitre.com).

Il s’agit d’un recueil de onze nouvelles dont le décor est souvent tropical, exotique comme l’Île Rodrigues, Praslin, les Kerguelen, l’Afrique du Nord ou encore continental comme Dachau en Allemagne, Budapest ou Paris.

Les personnages se dessinent tout au long des pages et se déclinent, à plusieurs moments de leur vie dans différentes nouvelles. Ainsi, dans les premières pages, on découvre Arthur qui n’est encore qu’un enfant et on le retrouve, par tranches significatives de vie, à l’âge mur. Son évolution rappelle celle de chaque lecteur, la vie elle-même.

Ce recueil de textes est original car les nouvelles sont de plusieurs genres : policier, biographique, récit de vie, amour le tout teinté des couleurs des paysages explorés.

 

L’écriture est ferme, dynamique, belle et le livre se lit avec plaisir.

Nous avons relevé un passage de la nouvelle : Meurtre au H, qui a particulièrement suscité notre intérêt :

« Lors de ma séance de bain bouillonnant, je prends soudain conscience que la petite fenêtre donnant sur les jardins est grande ouverte. N’importe quel quidam ne fréquentant pas le centre, pourrait y pénétrer facilement et assassiner quelqu’un. Cette découverte remet en cause mes hypothèses. Trois mètres cinquante, tout au plus, séparent cette pièce du hammam. On peut facilement imaginer traîner une personne sur cette distance. Pour la première fois, j’envisage que le meurtre ait pu être commis ici même, dans cette baignoire. »

Projets d’écriture

Pour nos lectrices et lecteurs, nous avons voulu en savoir un peu plus sur les projets de Pascal DRESSY et nous l’avons rencontré.

HL- Ia orana, Pascal.

DP– Ia orana, Hinamoe.

HL : Je te pose quelques questions pour notre magazine. Qu’est-ce qui t’a poussé à écrire ?

DP– Au début j’ai commencé à écrire pour laisser une trace à mes enfants puis, j’ai pris plaisir à la création et depuis, j’écris régulièrement.

HL– Très bien et d’où est venue ton inspiration pour écrire Ces ombres qui marchent vers le soleil ?

DP– Chaque nouvelle vient d’une inspiration différente. Je suis d’avantage inspiré par les ailleurs que par les gens. Les personnages viennent après. Parfois, j’imagine le lieu…

HL– As-tu visité tous les pays cités dans ton œuvre ?

DP– Presque tous ! D’autres sont le fruit d’un travail méticuleux de recherche. Un romancier effectue beaucoup de recherches et quand il n’a pas visité un espace, ou du moins n’y a pas vécu, il doit combler ses manques par des recherches plus poussées, géographiques en plus des autres domaines.

HL- Oui, c’est exact. Cela a été le cas de nombreux auteurs comme René de Chateaubriand qui évoque les rives du Mississipi et n’y serait jamais allé. Une dernière question. Quels sont tes projets ?

DP– J’écris actuellement un roman d’aventure qui se déroule en Polynésie…

HL- Même si tes nouvelles actuelles se passent en Outre-mer, cette information plaira encore davantage à tes lecteurs. Je te remercie Pascal.

Par Hinamoe LARA


Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Like us!

ou

Inscrivez-vous

à notre newsletter

Merci !