Comment tailler un palmier ?

Comment tailler un palmier ?

Posséder un palmier dans son jardin implique parfois quelques travaux de taille pour des raisons aussi bien esthétiques que pratiques. Voici comment procéder…

Quelques règles de sécurité

Un palmier qui doit être taillé a souvent quelques belles années derrière lui, il est donc assez haut et ses palmes fort lourdes souvent acérées. Il est nécessaire de prendre quelques précautions. Munissez-vous toujours de lunettes et de gants bien épais. Si l’arbre est vraiment haut, harnachez-vous soigneusement et demandez à un tiers de stabiliser l’échelle pendant votre intervention.

Pourquoi tailler un palmier ?

La taille n’est pas un acte nécessaire à la vie du palmier, elle a plutôt un but esthétique ou pratique. Elle permet de conserver une belle forme à l’arbre et de le nettoyer. Avec l’âge, certaines palmes mortes peuvent se détacher d’elles-même, leur chute pourrait s’avérer dangereuse surtout dans un jardin très passant ou si elles dépassent du côté de la voirie.

A quelle époque tailler les palmiers ?

La taille se pratique à la fin du printemps ou en début d’été, sur un arbre possédant déjà de nombreuses palmes, dont certaines abîmées ou mortes. Plus tard, la taille risquerait de fragiliser l’arbre qui dépourvu de protection serait bien plus sensible au froid. Certains palmiers comme le Trachycarpus fortunei possèdent un crin sur leur stipe qui les protège du froid ; il est donc préférable de ne pas l’ôter. La taille consistera à retirer les palmes sèches et à garder une forme esthétique à l’arbre sans qu’il n’en souffre.

Comment tailler un palmier ?

Tout dépend bien sûr de l’espèce et de son port naturel qui devra toujours être conservé. D’une manière générale, il faut éviter de tailler trop sévèrement car une suppression massive de feuillage vert affaiblirait le palmier et pourrait ralentir d’autant sa croissance. Fragilisé, il deviendra plus sensible au froid et aux parasites. Lorsque vous taillez les palmes prenez bien garde à ne pas blesser le stipe, s’il reste quelques centimètres à la base des feuilles dites-vous que cela fera des habitats pour de petites plantes épiphytes qui seront ainsi mises en valeur !

Il existe deux types de tailles bien connues :

  • La taille dite « en marguerite » qui ne se pratique que dans les régions relativement chaudes car elle consiste à supprimer de nombreuses palmes encore vertes en plus des palmes anciennes. La touffe supérieure est laissée libre et forme une marguerite.
  • La taille dite « en ananas » très commune sur la côte d’azur, elle consiste à laisser sous la houppette de feuilles restantes, la base des feuilles coupées qui formera alors une excroissance de la forme d’un ananas. Cette taille est utile dans les zones fraîches car elle permet une meilleure protection du cœur d’où démarre la croissance des nouvelles palmes.

Ces diverses méthodes ne sont jamais des obligations et si votre palmier ne constitue pas un danger il peut très bien se passer de taille durant de nombreuses années. Il prendra alors un port très naturel et sera protégé par une jupe de palmes parfois très esthétique.

Source : Au Jardin


Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Like us!

ou

Inscrivez-vous

à notre newsletter

Merci !