Shirley Billot, une femme au coeur du développement cosmétique

billot

Shirley Billot est la fondatrice de Kadalys, la première marque de cosmétologie naturelle aux actifs du bananier.

Très tôt initiée par sa mère martiniquaise aux usages de la phytothérapie, Shirley Billot est passionnée par la cosmétologie. Elle s’est inspirée des vertus mondialement reconnues, hydratantes, anti-âge et antioxydants, des principes actifs du bananier pour créer des soins alliant technicités, authenticités et raffinement. Elle travaille de plus avec des petits producteurs de bananes de Guadeloupe et de Martinique dans une démarche de préservation de l’environnement et de la biodiversité des îles.

Le bananier, contrairement aux idées reçues, n’est pas un arbre mais une plante herbacée. Baptisé « herbes aux mille usages », il a depuis des siècles une place singulière et unique dans la culture caribéenne. Dans la pharmacopée traditionnelle, il est utilisé en usage externe pour ses propriétés cicatrisantes et astringentes. Sa richesse en molécules anti-oxydantes, vitamines, minéraux et mucilages, lui confère des propriétés thérapeutiques et cosmétiques tout à fait uniques.

Certifiés Ecocert et 100% naturels, les produits Kadalys allient avec brio naturel, exotisme et raffinement.

kadalysgamme (2)

Nous avons eu la chance de rencontrer Shirley Billot lors de son passage en Polynésie. Malgré un agenda très chargé, elle a pu nous accorder un peu de son temps :

Quelle est l’origine de Kadalys ?

Kadalys est née de ma volonté de valoriser les forces de ma région. En créant Kadalys, j’ai souhaité à la fois valoriser la pharmacopée traditionnelle qui reconnait au bananier, depuis des centaines d’années, des vertus cosmétiques et également la filière agricole de notre territoire qui est celle de la banane. Ce qui m’a beaucoup plu également, c’est l’histoire du bananier en Martinique.

En 1936, le gouvernement avait imposé à tous les détenteurs d’esclaves de planter 25 bananiers par esclave détenu. C’est donc le premier végétal que les esclaves ont pu planter librement. Il a accompagné la vie des martiniquais dès le départ et le bananier est ainsi devenu le végétal phare de leur quotidien. Il sert à tout, on l’appelle la plante aux mille usages ou aux mille vertus.

Pour la petite anecdote : Le bananier est l’incarnation de la beauté en Inde, je trouvais que c’était un beau clin d’œil d’associer la beauté et le bananier.

Qu’est ce qui a nourri la création de Kadalys ?

J’ai été initiée très tôt à la pharmacopée traditionnelle par ma mère.  C’était une transmission orale puisque depuis le code noir on n’avait pas le droit d’utiliser nos plantes pour se soigner. Donc toute cette transmission s’est faite de mère en fille. On a la tradition du jardin créole dans lequel on cultive des plantes médicinales, des plantes à parfum, des plantes aromatiques et des plantes pour se nourrir. Très tôt, j’ai été initiée à l’usage des plantes notamment pour prendre soin de ma peau et de mes cheveux. Et lorsque je suis retournée vivre aux Antilles il y a 10 ans, mon fils avait des problèmes de peau réactive ; on n’arrivait pas à le soigner. Ma mère m’a proposée un remède et effectivement celui-ci à soigner la peau de mon fils. Finalement, je suis revenue à l’usage des plantes traditionnelles et effectivement nous utilisons beaucoup le bananier en cosmétique. Cela m’a incitée à revaloriser un végétale de notre médecine traditionnelle. Dans un même temps, je suis tombée sur une étude scientifique faite sur la composition chimique du bananier et j’ai compris tout le potentiel qu’il y avait dans ce végétal qui était si banalisé.

A partit de là, je me suis dit qu’avec toutes ses molécules super intéressantes, on a matière à faire quelque chose de formidable en cosmétique.

Donc, c’est parti de l’amour de la médecine traditionnelle et de la volonté d’y injecter de l’innovation scientifique pour potentialiser et concentrer toutes ces molécules.

Quelles ont été vos plus grandes joies et déceptions dans cette aventure ?

Quand je me suis lancée dans ce projet, cela n’a pas été évident de convaincre les producteurs de bananes qu’en récupérant leurs bananes « moches » c’est-à-dire non vendables, je pouvais en faire quelque chose de luxueux qui embellirait les femmes.

Quand j’ai commencé la marque et que je suis partie à l’étranger, j’ai été extrêmement bien accueillie dans la plupart des pays. Ca a été pour moi une grande joie de me rendre compte qu’on peut très bien exporter son image tropicale chic à la française, cette double culture. On arrive très très bien à le valoriser à l’étranger.

Ce projet m’a permis également de faire de belles rencontres qui d’ailleurs m’ont amenées à venir dans votre beau pays : la Polynésie.

Quant aux déceptions, elles sont malheureusement plus de l’ordre de l’humain. Je suis très engagée pour le développement de ma région et de ma société, et il m’arrive parfois de croiser le chemin de personnes qui n’ont pas les mêmes finalités, ni la même sensibilité que moi et qui peuvent avoir une action négative sur le développement de ma société.

Qui visez-vous au travers de la marque ?

Notre cœur de cible c’est plutôt la femme entre qui est préoccupée d’une part par la prévention des premiers signes de l’âge et celle qui souhaite également diminuer ceux qui sont déjà visibles. Nous avons également des produits très techniques pour les peaux matures.

Quels sont à vos yeux les meilleurs arguments pour les convaincre ?

Pour moi, nous avons trois arguments phares :

D’une part nous avons une marque naturelle avec la certification Ecosert. Nous avons en effet des produits qui sont respectueux de la peau. Je suis moi-même fan de produits naturels.

Nous avons fait des tests clés pour tous nos soins qui nous permettent d’apporter la preuve de leur efficacité. Nous avons des soins qui sont justement dosés pour apporter à la peau ce dont elle a besoin pour l’accompagner et lutter contre le vieillissement cutané. Donc nous sommes naturels, efficaces et en troisième lieu nous n’avons pas oublié d’être sensoriels. Nous avons de jolis parfums, contenant notamment des essences de Tiare, d’Ylang Ylang, de Jasmin qui sont assemblées à Grace, chez des parfumeurs professionnels. Nous avons également de jolies textures agréables à appliquer. Les textures ne sont pas trop grasses et s’acclimatent aux climats tempérés et tropicaux. Nous avons des finis poudrés que nous obtenons naturellement en mettant un peu de poudre naturelle de riz ou de tapioca dans nos soins.

Quelles parties du bananier et de la banane sont utilisées en cosmétique ?

Nous avons lancé deux premières parties : la banane verte dont nous utilisons des principes actifs extraits de la peau et de la pulpe, et la banane jaune dont nous utilisons uniquement les principes actifs de la peau. Nous travaillons sur la partie lipidique de la banane c’est-à-dire sur la partie grasse. Il y a très peu de gras : 1% de gras dans la pulpe et 6% dans la peau.

C’est un gras qui est très concentré en phytostérole qui sont des molécules proches de la DHEA et qui ont des propriétés anti-inflammatoires et réparatrices. Nous travaillons pour l’instant sur le fruit uniquement mais nous avons fait des recherches sur toutes les différentes composantes du bananier et nous lancerons dans les prochaines années d’autres ingrédients issues d’autres parties du bananier.

Quelles propriétés les actifs du bananier et la banane présentent-t-ils ?

Dans la médecine traditionnelle des pays du sud, et d’ailleurs en discutant avec les anciens de chez vous, je me suis rendu compte que nous bénéficions exactement des mêmes vertus, nous utilisons le bananier entre autres pour désinfecter et cicatriser des blessures. Le bananier et notamment la sève et le tronc ont des propriétés anti bactériennes et cicatrisantes. On sait qu’une ride c’est une micro déchirure, donc lorsqu’un végétal à des propriétés cicatrisantes, on sait qu’il aura une action sur la réduction de la ride. Ensuite quand on a des problématiques de peau comme l’eczéma, le psoriasis ou l’acné, les actifs de la banane sont utilisés pour réparer la peau. Tout cela est basée sur la médecine traditionnelle. Lorsque vous utilisez la pulpe de la banane très mure, elle est riche en mucilage qui sont des sucres lents qui sont proches de l’acide hyaluronique qui vont créer sur la peau un film protecteur destiné à protéger le film hydrolipidique de la peau et empêcher l’eau de s’évaporer. Chaque partie du bananier a des propriétés différentes selon les stades de maturité.

Comment les principes actifs de la banane agissent-ils sur notre peau ?

Nous nous adressons à tous les types de peaux, quelles qu’elles soient. Ce qui nous intéresse c’est le rituel d’application des soins, on a chaque fois formulé nos soins pour qu’ils répondent aux attentes.

Par exemple, pour tous nos soins et notamment nos soins anti-âges pour peau sèche, on peut appliquer une huile sèche sur le visage. Cela permet d’apporter plus de nutrition à votre peau. Tandis que pour les peaux normales à grasses on utilise les soins directement. Il existe deux soins hydratants, le premier est un gel crème à la texture très légère destiné aux peaux normales à grasses. Le second, à la texture plus riche, est plus adapté aux peaux sèches à normales.

Nous avons également des sérums dans deux lignes Musalift et Musaliss : la ligne pour peau jeune avec des actifs de la banane verte et la ligne pour peau mature avec les actifs de la banane jaune.

Quelles propriétés les produits Kadalys présentent-ils ?

En fonction des gammes les propriétés sont différentes.

La première gamme c’est les MUSACLEAN qui sont des produits nettoyants.

On a un rituel pour préparer la peau à l’application des soins : une huile démaquillante, un gel nettoyant très doux et une lotion clarifiante. Ces trois soins vont avoir une action sur le nettoyage de la peau, pour la rendre bien nette, bien clair et également bien unifiée. La lotion clarifiante contient des acides de fruits qui vont avoir une action sur les taches et les rides.

Ensuite nous avons trois lignes de soin hydratant pour le visage :

HYDRAMUSE, qui hydrate et apaise la peau, est adaptée à toute la famille.

Musaliss est une ligne de soin pour la prévention des premiers signes de l’âge, autour des actifs de la banane verte avec un sérum de jour et de nuit, et trois soins complémentaires pour vraiment lutter contre l’apparition des rides. Ces produits agissent sur l’énergie cellulaire en apportant un supplément d’énergie comme des boosters qui vont stimuler la respiration cellulaire ; associés à du magnésium, ils vont aussi lutter contre les premières ridules.

Nos produits sont également protecteurs, antioxydants et lissants.

Pour corriger les signes de l’âge, la gamme MUSALIFT qui est destinée aux peaux matures et qui agit sur la fermeté et la qualité cutanée. Les principes actifs vont stimuler la production d’élastine et de collagène.

La crème de jour et le sérum ont une action liftante à effet immédiat grâce à des protéines d’argan.

La crème de nuit va agir en profondeur sur l’ovale du visage pour raffermir la peau pendant la nuit.

Ensuite nous avons une gamme qui s’appelle Plaisir et Nutrition qui est plus sensorielle et multi-usages.

Nous avons nos huiles :

Une huile aux actifs de la banane verte, de l’avocat et aux actifs de jojoba,  c’est une huile  « sèche », parfaite pour les peaux jeunes et va en fait nourrir la peau sans la graisser.

Une huile aux actifs de la banane jaune, de la grenade et du macadamia qui, elle, est très réparatrice. On y a associé du Roucou qui est une huile riche en caroténoïdes qui va renforcer les défenses immunitaires de la peau par rapport au soleil. On y a également ajouté un ingrédient issu des insaponifiables de l’huile d’olive qui va en fait réparer la peau des dommages causés par le soleil.

Cette huile plaira aux Polynésiens tant au niveau des senteurs puisqu’un des arômes est à base de Tiaré, qu’au niveau des bienfaits ; elle est parfaite pour protéger la peau des méfaits du soleil – ce n’est pas une protection UV – elle renforce les défenses avant et répare la peau après.

Nous avons également un petit baume lèvres composé uniquement de cires végétales et d’huiles naturelles avec un arome délicieux et délicat à la banane. On l’utilise pour lèvres mais aussi pour les cuticules et les dartres.

Les principes actifs de la banane sont-ils déconseillés à certains types de peau ou personnes ?

Pas du tout, les principes actifs de la banane verte sont plus destinés au peau jeune car ils sont riches en oméga 9. Ils sont parfaits pour les jeunes car ils équilibrent le film hydrolipidique de la peau. Les principes actifs de la banane jaune sont plus destinés aux peaux matures car ceux-là sont composés d’oméga 3 et 6 parfaits pour les signes visibles de l’âge c’est-à-dire les rides et les taches. Ce sont des omégas qui sont très réparateurs.

Nos produits s’adressent à tous les types de peaux et toutes les tranches d’âge. Il faut juste savoir que la banane verte cible plus les peaux jeunes et la banane jaunes les peaux matures ou les peaux qui ont besoin d’être réparées.

Il y a de rares cas de personnes qui font des allergies à certaines parties du bananier et principalement au latex qu’elles contiennent. Nous ne travaillons pas sur le latex mais uniquement sur la partie lipidique du bananier donc nous ne rencontrons pas de problème d’allergie.

Que sait-on de la qualité de la peau des femmes qui n’appliquent rien sur leur visage ?

Quand on applique aucune crème sur la peau forcément on la fragilise puisque dès 20 ans on perd environ 1% de collagène par an. Au fur et à mesure du temps on perd de la fermeté cutanée et de l’élasticité de la peau, or quand la peau est moins élastique et moins ferme elle se fragilise et les rides apparaissent.

Lorsqu’on applique aucun soin, on est soumis au stress oxydatif et encore davantage pour les personnes qui habite sous les tropiques, le soleil étant l’un des plus grands facteurs de stress oxydatif qui vieillit la peau prématurément et entraîne des taches et des rides. On perd de l’hydratation chaque année à partir de 20 ans et l’hydratation est le facteur le plus important au niveau de la peau puisque quand on n’est pas hydraté, la peau est mal protégée et vieillit prématurément.

Quel serait le minimum ?

Le geste essentiel à adopter c’est de nettoyer sa peau et d’appliquer un soin hydratant tous les jours. C’est le minimum à faire et c’est déjà très bien.

À l’inverse, des femmes qui ont été très inspirées au niveau cosmétique gardent-elles réellement une belle peau plus longtemps ?

On n’est pas tous égaux face au vieillissement cutanée, il y a la génétique qui va jouer, ainsi que l’exposition au stress oxydatif, la cigarette et l’alimentation. La beauté passe aussi de l’intérieur et nous devons surveiller ce que nous mettons dans nos assiettes.

Quoiqu’il en soit, une femme ou un homme qui prend soin de sa peau très tôt préserve forcément la qualité de sa peau : la douceur, l’unification du teint et la fermeté cutanée.

Quelle est votre actualité (vos projets) ?

Nous avons deux projets importants, nous continuons notre expansion dans le monde et nous allons démarrer deux marchés : l’Iran et la Chine.

Et parallèlement nous sommes en prospection en Israël et dans les Caraïbes.

Nous allons également lancer un nouvel ingrédient autour de la banane rose ou nous allons cibler de façon très précise et très concentré, les problématiques de taches et d’unification du teint avec une ligne qui sera dédiée à ce qu’on appelle le « whitening ».

Nos soins actuels sont des soins globaux qui répondent à l’hydratation et aux soins anti-âges. Les prochains produits seront plus accès sur les taches et le teint.

Quels sont vos produits cultes ?

Mes produits cultes sont d’abord nos huiles, je les emmène partout avec moi. Je les applique sur mes cheveux avant de faire un shampooing tous les matins. Je les utilise le soir avant d’aller me coucher, sous ma crème de nuit pour apporter une nutrition supplémentaire à ma peau. Depuis que j’ai 40 ans, je sens que ma peau est moins confortable qu’avant et demande plus de lipide profond donc je nourris ma peau.

J’applique l’huile aussi sur le corps le matin et le soir, c’est une huile sèche qui ne colle pas et ne brille pas ; j’ai une peau tonique et bien lisse.

Un de mes produits culte, c’est la crème HYDRAMUSE, c’est un soin que nous avons tout récemment mis au point qui est vraiment extraordinaire.

Dans quels grands pays vos produits sont-ils déjà disponibles ?

Nous sommes disponibles depuis un an au Japon chez ISETAN, un grand magasin très prestigieux ou nous sommes en exclusivité depuis un an. Nous sommes également en Corée, en Australie, à Taiwan, au Canada et globalement en Europe. On a ciblé l’Asie prioritairement parce que nous avons beaucoup de parallèle sur nos médecines traditionnelles, on retrouve les mêmes usages. Ce sont des pays qui valorisent beaucoup les marques qui associent à la fois la technicité donc la recherche et la tradition inspirée des médecines traditionnelles.

Un dernier mot pour nos lectrices ?

J’espère que vous réserverez un bel accueil à KADALYS. KADALYS n’est pas qu’une marque Caribéenne, c’est surtout une marque qui valorise les vertus des principes actifs du bananier et je pense que nous avons beaucoup d’affinités entre la Polynésie et les Caraïbes…les problématiques de peau, l’ensoleillement, le climat. Je suis sûre que KADALYS répondra aux attentes de toutes les femmes de Polynésie.

Un grand merci pour vos bons conseils. Permettez quelques questions pour finir :

Si vous aviez à retenir un disque, un livre, un film ?

Mon livre de chevet du moment c’est « L’économie bleue » de Gunter Pauli

Votre pêché mignon ?

Je suis très gourmande et j’avoue être complètement accro au fromage.


Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Like us!

ou

Inscrivez-vous

à notre newsletter

Merci !