Cap plein Sud, Mangareva l’île du bout du monde

Credit Photo Leona Boyd

Notre agence de voyage Manureva Tours nous emmène dans l’archipel des Gambiers, à Mangareva.

La pension de famille Bianca et Benoit accueille les voyageurs dans un écrin de verdure, face à l’océan. Construite sur les hauteurs du village de Rikitea sur un superbe site verdoyant, la pension est composée d’une maison – dont 4 chambres avec salle de bains privée ainsi que de 4 bungalows, également dotés de salle de bains privée et répartis dans le jardin fleuri. C’est au coeur de ce dernier, qu’est installé le « fare » restaurant. La cuisine y est familiale et les repas sont servis autour d’une grande table commune.

Bianca et Benoît n’ont pas leur pareil pour raconter l’histoire de leur île. Ils proposent des excursions pour partir à la découverte des différentes îles qui émergent du lagon, ainsi que des trésors naturels et culturels qu’elles recèlent.

Cette pension conviendra aux amoureux de la nature et de l’authentique pour un séjour inoubliable dans une ambiance conviviale !

Les Gambier et l’île de Mangareva

Ile principale de l’archipel des Gambier, Mangareva qui est aussi la plus grande (14 km2), propose un résumé des divers paysages polynésiens: montagnes abruptes, lagon et plages de sable blanc, luminosité des nombreux motu paradisiaques.

Avec cette île de Mangareva, l’archipel des Gambier est le plus éloigné de Tahiti, à quelques 1 650 km au sud. C’est en mai 1797 que le navigateur James Wilson, navigant avec son équipage et quelques missionnaires de la London Missionnary Society, découvre l’archipel qu’il aborde sans pouvoir y accoster. Il « baptise » l’archipel, Gambier, nom de l’amiral qui finançait l’expédition : James Gambier.

ile d aukena avec mangareva

On peut venir à Mangareva pour deux raisons : son lagon époustouflant qui contient à la fois des îles hautes, montagneuses et à la végétation luxuriante et des îlots coraliens ou son patrimoine culturel hérité de la christianisation de la Polynésie.

Elle partagera avec vous son patrimoine religieux du 19ème siècle dont la pièce maîtresse, la cathédrale St Michel de Rikitea, construite en corail et entièrement rénovée en 2011. Même si vous n’êtes pas pratiquant, participer à un office sera une expérience unique.

Le lagon vous offrira mille nuances de bleu et de vert, vues, soit d’une plage déserte de sable blanc, soit avec un peu de hauteur, du haut d’une des 5 îles montagneuses mais facilement accessibles qui parsèment l’archipel.

Mangareva sera une étape essentielle pour qui voudra prendre le temps de découvrir la richesse d’une Polynésie dont les trésors vont au-delà de ce qui est accessible dans les circuits touristiques traditionnels.

 

Loin des sentiers touristiques habituels, 4 îles hautes composent l’archipel des Gambier :

  • Mangareva
  • Taravai
  • Akamaru
  • Aukena

Gambier possède également une douzaine de motu (Teauanone, Tepapuri, Tenoko, Totegegie, Tarauru roa, Gaioio, Tevaka, Agakauitai, Tokorua, Makaroa, Kouaku, Kamaka) qui sont parsemés sur une barrière de corail d’environ 80 km, matérialisant le pourtour d’un gigantesque volcan effondré et immergée au sud, ce qui rend la navigation très périlleuse.

Souvent associé au plus grand archipel de Polynésie française (les Tuamotu), il est le plus petit. Son alignement géologique s’étend sur près de 1900 km depuis Pitcairn (hors de la Z.E.E de Polynésie française) jusqu’aux atolls de Hereheretue en passant par Moruroa et Fangataufa (ses plus proches voisins paumotu).

Son littoral très découpé (8km de long pour 1.5 km de large) accueille une route goudronnée (tour de l’île de 28 km). Son village principal, Rikitea, est situé au bord d’un immense lagon au pied du mont Duff (441 mètres), et présente une végétation très abondante de fleurs, d’arbustes, de fruits. Au bout de la rue principale, la cathédrale Saint-Michel s’impose et rappelle l’importante présence de l’Eglise catholique au XIXème siècle.

Le climat tempéré de Mangareva est très agréable et plus frais qu’à Tahiti (tropique du capricorne) et la végétation tropicale des bords de mer (bananiers, cocotiers, pandanus) côtoie les sapins.

Par ailleurs, les 1239 habitants (recensement 2012) se consacrent à la culture du café, des pastèques, des oranges et à l’élevage des vaches et des porcs. Ces polynésiens travaillent également à la production de perles noires qui font la réputation de l’île Mangareva et sa principale ressource. Voisin du Duff, le mont Mokoto (423 mètres). Les paysages et les baies engendrés par ces deux sommets sont splendides. Le tour de l’île est facile et deux sentiers à partir du village invitent à la randonnée jusqu’au sommet du Duff, duquel on redescend vers la côte ouest de l’île.

Histoire de l’île de Mangareva

Mangareva est une petite île de 9 km de long sur 5 km de large. Elle abrite Rikitea, la capitale des Gambier. Hormis quelques rares personnes qui aiment particulièrement l’isolement, les habitants des Gambier vivent tous sur l’île de Mangareva. Ils tirent leurs ressources de la culture de la perle, mais aussi de la pêche, de l’élevage et de l’agriculture.

A l’arrivée des missionnaires Caret, Laval, Murphy en 1832, les Mangaréviens étaient polythéistes et installés depuis près de onze siècles. Le premier peuplement sédentaire de l’archipel d’abord pensé vers 1200-1250 par des Marquisiens aurait en fait eu lieu avant, vers 900 et provenant des Cook.

Longtemps négligé par l’archéologie moderne lui trouvant un faible intérêt du fait de la destruction des monuments païens par les missionnaires, les récents travaux du professeur Patrick Kirch ont démontré que Mangareva était le point de départ de la colonisation de Rapa Nui et que si l’archipel avait été en contact avec toute la Polynésie du sud-est, il s’était à un moment isolé et avait développer quelques spécificités locales: culte rendu au fruit de l’arbre à pain, culte d’observation des solstices (un emplacement architectural monumental a été découvert et daté) et sculpture identitaire.

De 1834 à 1871, La Congrégation des Sacrés Coeurs de Jésus et de Marie (Picpus) va faire table rase d’une civilisation qui, affirme la légende, serait à l’origine de la dernière dynastie pascuane. La mission catholique obtint des résultats en un temps record et à peine deux ans après son arrivée dans l’archipel, le roi Maputeao est baptisé le 25 août 1836.

En 1880, la France met fin au protectorat en annexant les Gambier.

Que faire sur l’archipel des Gambier ?

Les îles de la Polynésie française sont  bien connues pour la beauté extraordinaire de leurs paysages. Cependant, sur toutes les îles dont celle de l’archipel du Gambier, vous pourrez faire diverses activités durant votre séjour. Voici un petit panorama de quelques excursions à ne surtout pas négliger lors de votre passage sur l’archipel des Gambier.

Visiter une ferme perlière est l’excursion incontournable lors d’un séjour en Polynésie française. Sur l’archipel des Gambier vous trouverez de grandes fermes perlières. Vous pourrez ainsi les visiter lors d’une excursion exceptionnelle. Vous découvrirez également les ateliers de sculpture sur nacre.

Faire de la plongée est l’activité phare dans ces îles paradisiaques. L’archipel des Gambier offre des fonds marins exceptionnels. Novices ou adeptes des fonds marins, vous pourrez observer toutes sortes de poissons, du plus petit au plus grand, tous aux couleurs éclatantes.

Visiter la cathédrale St Michel de Rikitea. Cette cathédrale néo-gothique est une vraie merveille. Elle date de 1848 et est entièrement construite avec des blocs de corail. Vous pourrez également admirer l’autel décoré avec des perles et de la nacre.

Découvrir les ruines de Rikitea. Rikitea est un petit village situé sur l’île de Mangareva. Cette île à la nature luxuriante a beaucoup de choses à vous faire découvrir. Vous pourrez ainsi découvrir à travers des randonnées, les ruines d’un ancien couvent, des tours de guet, une ancienne prison ou encore un arc de triomphe.  Des monuments à l’ambiance plutôt sombre  cachés en plein cœur d’une nature sauvage.

Entre détente et activités en tout genre, vous en verrez de toutes les couleurs sur l’archipel des Gambier. Pour encore plus de découvertes, n’hésitez pas à faire un combiné d’îles. Une chose est sure, ce petit coin de paradis vous assure de merveilleuses vacances en famille ou en couple.

Pensez à prendre : Des baskets, des chaussures en plastique, des palmes, un masque et un tuba. Des produits solaires et anti-moustiques.

Le prix : Un séjour de 3 jours à partir de 72 200 xpf par personne (base double) en demi-pension dans un bungalow jardin, transferts aller et retour, billet d’avion aller et retour inclus.

manureva tour

Tél. 40.50 91 00

Plus d’infos sur Récif Tapete, Tahiti Héritage, Tahiti Tourisme.


Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Like us!

ou

Inscrivez-vous

à notre newsletter

Merci !