Cap sur Raiatea, l’île sacrée

Les vacances approchent à grands pas, vous avez grand  besoin de vous détendre et vous rêvez de nouvelles découvertes.
Connaissez vous Raiatea ? Manureva Tours vous propose une escapade dans un petit hôtel familial fort sympathique : le FARE VAI NUI.

Les bungalows en bord de mer sont coquets et confortables. Vous siroterez le délicieux punch du patron devant un magnifique coucher de soleil pendant que son épouse vous préparera de succulents plats locaux.

Vos journées seront  bien remplies et riches en activités avec de superbes randonnées en montagne, d’étonnantes ballades sur le lagon et en rivière.

 Raiatea, l’Ile sacrée, est incontournable pour plusieurs raisons. D’abord pour son rôle historique central dans l’implantation et le déploiement du peuple Ma’ohi sur l’ensemble des archipels qui forment aujourd’hui la Polynésie française. Elle recèle le plus beau et le plus important marae de Polynésie.

Ensuite, et surtout, pour son importance fondamentale dans la mythologie et la religion traditionnelle polynésienne.

La géographie de l’île sacrée.

Enfermée dans le même lagon que l’île de Taha’a, l’île sacrée est surplombée par plusieurs sommets très abrupts dont le point culminant, le mont Toomaru, qui culmine à 1017 mètres.
Au cœur de l’île, le Mont Temehani abrite l’emblème de l’île sacrée, une fleur unique au monde : le tiare Apetahi.
Aujourd’hui, l’île de Raiatea est le deuxième pôle économique polynésien après Tahiti. On y trouve le seul centre hospitalier et le seul lycée des autres îles que Tahiti.

 Raiatea, l’île des guerriers.

C’est bien cette île de l’archipel de la Société que les premiers hommes choisirent pour s’installer il y a bien plus de mille ans. Tous les Polynésiens la considèrent comme le berceau de la civilisation ma’ohi.
Raiatea s’appelait à l’origine Havai’i Nui, ce qui signifierait approximativement Grande eau jaillissante.
En 1769, James Cook jette l’ancre dans la baie d’Uturoa, aujourd’hui devenu le port principal de l’île.

A cette époque, Raiatea et sa voisine Taha’a étaient soumises à d’incessants renversements de pouvoir. A la fin du XVIIIe siècle, les familles régnantes de Bora Bora prennent le pouvoir sur les deux îles. Une lutte d’influence s’ensuivra pour régner sur les deux îles. Mais c’est Tamatoa III, qui unifie Raiatea et Tahaa une trentaine d’années plus tard. Converti au christianisme, il mettra en place un code d’obédience missionnaire composé de 25 articles inspirés du code de Tahiti et rédigé par les missionnaires protestants.  Ce Code prévoyait les modes d’application de la justice. Il  sera remplacé par le code civil en 1866.

Au début du XIXème siècle, la famille Pomare, régnante sur Tahiti, essayera de conquérir Raiatea et Tahaa.  Finalement c’est l’accession au pouvoir de Tamatoa IV, héritier des Pomare et de la lignée royale de Raiatea qui régnera sur les deux iles, jusqu’au début du XXème siècle.
En 1847, la France reconnaissait l’indépendance des Iles-sous-le-Vent. Mais 40 ans plus tard, l’annexion de l’archipel par le gouverneur Lacascade, provoquera une insurrection conduite par Teraupo. Pendant près de dix ans, la guerre fera rage au sein de ces îles. Finalement, les Français l’emporteront en capturant Teraupo en février 1897 après de violents combats autour de Tevaitoa. Raiatea et Tahaa rentreront alors dans le rang.

Partez à la decouverte de l’île :

D’abord, depuis l’agglomération de Uturoa, vous ferez  l’ascension à pied du mont Tapioi afin de découvrir un fabuleux point de vue sur Taha’a enfermée dans le même lagon.

Une autre randonnée sportive s’impose, même si elle nécessite une pleine journée et un guide. C’est celle qui mène au mont Temehani et permet la découverte de l’emblème de l’île sacrée : le tiare apetahi.

Le début de marche ombragée à travers la forêt de pins vous mènera vers une montée plus technique pour ensuite atteindre le passage d’une portion rocheuse.
Vous déboucherez alors sur la crête avec un splendide panorama dégagé sur le lagon et Tahaa ainsi que sur les îles voisines : Huahine à l’est, Bora Bora au nord-est et Maupiti par temps clair.
La marche se poursuit par un étroit sentier dans la végétation basse de montagne, comprenant de nombreuses fougères et l’arbuste « puarata » aux petites fleurs rouges orangées. A plusieurs reprises, vous traverserez des petites rivières aux eaux limpides, jusqu’à l’arrivée sur le plateau rocheux du Temehani Rahi, dominant toute la côte de Raiatea.
Les panoramas sont exceptionnels sur les reliefs de l’île, le lagon, les motus et plus loin Huahine. Les enfants peuvent y participer à partir de 12 ans.

La randonnée qui vous mènera aux 3 Cascades du Domaine de Hamoa démarre au pied du Mont Temehani sur la côte de l’île. Le chemin serpente entre les racines géantes des « mape », tout en longeant la rivière qu’il est nécessaire de traverser à plusieurs reprises.
Les forêts de bambou, plantées autrefois pour les multiples usages de ce végétal, rappellent l’histoire de cette vallée, anciennement habitée.

Cette randonnée offre la découverte successive des 3 cascades échelonnées sur le parcours. De grandes fougères bordent le sentier avant de déboucher sur la deuxième cascade, chutant d’une vingtaine de mètres. Le parcours est ensuite équipé d’une corde permettant la montée vers la troisième cascade, qui dévale le flanc de la montagne d’une cinquantaine de mètres, pour former un bassin propice à la baignade.

Vous partirez à la découverte de la rivière de Faaroa. Cette rivière est l’unique rivière où l’on peut naviguer. La baie de Faaroa s’échancre profondément sur près de cinq kilomètres de largeur. Au fond s’ouvre l’embouchure de la rivière Faaroa que l’on peut remonter sur environ deux kilomètres.

Puis vous aurez le droit à une visite commentée du Marae de Taputapuatea : c’est l’un des plus importants items religieux de l’île : Marae de Taputapuatea est devenue un lieu de pèlerinage tant bien pour les Maoris que pour les Hawaiiens.

A la différence de Tahiti, « Raiatea la sacrée » a conservé de nombreuses structures archéologiques parmi lesquelles les sites historiques de Tainuu et de visite à Taputapuatea,  » marae international « . Des travaux archéologiques récents ont mis en valeur ses nombreux marae, plates-formes d’habitat, terrasses de culture, ateliers de taille d’outillage et pétroglyphes, en particulier dans la vallée d’Avera.

Le retour de ces randonnées se fera le long de la barrière de corail où vous pourrez découvrir la faune et la flore associées à cet espace marins. Vous pourrez marcher sur la barrière de corail si le temps et les vagues le permettent et pour finir vous irez vous baignez au motu Iriru le temps d’une pause détente afin de profiter du paysage et de la tranquilité.

Côté lagon, Raiatea satisfera autant les amateurs de plongée que ceux de farniente sur de magnifiques motu remarquablement conservés. Le motu Oatara, quant à lui, ravira les amateurs d’oiseaux.

De l’autre côté du récif, côté océan, de nombreux spots de surf très réputés ainsi que des sites de plongée profonde le long du tombant du récif corallien sont là pour satisfaire les amateurs de sensations fortes.

En une demi-heure à peine, des navettes lagonaires permettent de se rendre à Taha’a, l’île vanille enfermée dans le même lagon avec son magnifique jardin de corail et sa multitude de poissons.

Pensez a prendre : 
De  bonnes chaussures de marches, des produits solaires.

Le prix : 
2 nuits pour 2 personnes
Billets d’avion + Fare vainui en bungalow jardin + petit déjeuner + transferts a/r
A partir de 45 159 xpf / personne

Plus de renseignements en contactant l’agence de voyage Manureva Tours.

936976_599265660085890_1538367332_n


Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Like us!

ou

Inscrivez-vous

à notre newsletter

Merci !