La période réfractaire : Pourquoi les hommes ont besoin d’une pause entre les orgasmes

dysfonctionnements-erectiles-chez-hommes-femme-orgasme-temps-passer-premier-deuxieme-phase-exitation-sexualite-masculine-refractaire-penis-verge-infos-maintenant-net

Nous sommes tous passés par là : après une première manche sous les draps, tout le monde n’est pas prêt pour le deuxième match. Les femmes sont peut-être prêtes à repartir quelques secondes après la première grande victoire, mais pour les hommes, ce n’est pas si facile. Peu importe ce que dit son cerveau, son corps n’obéit pas. Que se passe-t-il ?

Les garçons ont en fait une période de récupération naturelle après les rapports sexuels. C’est ce qu’on appelle la période réfractaire masculine, et c’est le temps après l’éjaculation – qui dure de quelques minutes à quelques jours – où un homme est incapable d’avoir à nouveau une érection. Bien que les femmes n’ont pas d’équivalent et ont ainsi la possibilité d’avoir plusieurs orgasmes – quelle chance ! – chaque homme connaît une sorte de période de récupération post-éjaculation.

Ce que dit la science

Après l’éjaculation, tout votre corps est en état de surmenage. Et votre système nerveux sympathique – qui contrôle la réactivité – pousse votre corps à se calmer, explique Charles Walker, M.D., professeur adjoint d’urologie et cofondateur de la Clinique de l’Université Yale. Cela active la libération de neurotransmetteurs, qui provoquent la contraction des muscles  du pénis, entraînant l’homme dans un état de relâchement.

Ce qui se produit ensuite est un effet domino, qui fait baisser les niveaux de neurotransmetteurs, à savoir la dopamine et la testostérone. La dopamine, l’une de vos hormones du « bonheur », est sécrétée lorsque vous êtes excité. Mais quand votre système veut se calmer , il en freine la production. En fait, une étude a révélé que plus les récepteurs de dopamine sont bloqués, plus la période réfractaire dure longtemps.

Dans le même temps, la production de sérotonine et de prolactine augmente, ce qui contrebalance également l’excitation. La prolactine est l’hormone la plus fortement associée à la période réfractaire – moins votre taux de prolactine est élevé, plus vous pouvez reprendre le contrôle rapidement. Une étude a révélé que les hommes qui déclarent être capables d’avoir des orgasmes multiples,  ne libèrent pas de prolactine. (Note : L’éjaculation et l’orgasme ne sont pas la même chose – ce sont deux processus distincts. Si un homme peut s’abstenir d’éjaculer pendant l’orgasme, il peut être capable d’avoir des orgasmes multiples. C’est un phénomène rare car il faut de la pratique pour être compétent.

La prolactine explique aussi pourquoi la période réfractaire dure plus longtemps lorsque vous avez un orgasme à partir de rapports sexuels réels plutôt qu’un plaisir solitaire. La quantité de prolactine libérée après les rapports sexuels est 400 pour cent plus élevée qu’après la masturbation, selon la recherche. Et bien que cela semble être un peu déprimant, les chercheurs soulignent que cela signifie que le sexe est plus satisfaisant physiologiquement que la masturbation.

Un autre effet secondaire de l’augmentation de la prolactine : la suppression de la production de testostérone, un acteur clé pour susciter le désir sexuel. Aussi après le premier match, le cerveau libère une poussée de sérotonine  qui donne envie aux hommes de se retourner et de dormir après le sexe. Une étude des scintigraphies cérébrales post-coïtus a révélé que l’éjaculation entraîne une diminution de l’activité dans le cortex préfrontal et une libération d’oxytocine et de sérotonine, ce qui entraîne la perte de la vivacité d’esprit, de l’activité mentale et essentiellement de tout désir sexuel .

Ainsi, non seulement vos hormones travaillent pour que vous ne restez pas éveillé, mais vous avez aussi moins d’hormones responsables du fonctionnement de vos moteurs. Mais ne vous inquiétez pas, ce n’est pas aussi désespérant que ça en a l’air.

OK, combien de temps ça va durer ?
Cela dépend de quelques facteurs, disent les experts. Le plus important ? L’âge. « Les adolescents peuvent avoir une période réfractaire de quelques minutes, un homme de 30 ans est généralement incapable d’avoir un deuxième orgasme pendant une demi-heure ou plus, et pour beaucoup d’hommes de 50 ans et plus, un orgasme par jour est le seul qu’ils peuvent atteindre », dit Abraham Morgentaler, M.D., médecin, urologue et professeur à la Harvard Medical School.

D’autres facteurs entrent en jeu : le niveau de désir, le niveau de sensibilité, la façon dont vous êtes excité, la qualité et l’état émotionnel de votre relation, si vous avez bu, si vous êtes circoncis, quels médicaments vous prenez, si vous êtes bien installé – à peu près tout ce qui pourrait affecter votre capacité d’y arriver.

Chaque garçon est conçu différemment. « Un jeune homme peut être capable d’avoir cinq érections et orgasmes ou plus en une journée avec une nouvelle partenaire, alors qu’un autre jeune homme dans les mêmes circonstances peut ne pas avoir l’envie ou la capacité d’en avoir plus d’un », ajoute Morgentaler.

Reprenez le jeu plus rapidement 
Pour la plupart des gens, cette arrêt forcé n’est pas un gros problème. Le plus gros problème est de savoir si cela affecte le plaisir de sa partenaire. Cela peut aussi être un inconvénient pour les couples plus jeunes qui veulent continuer toute la nuit. (Note : Pour certains gars, ils peuvent toujours avoir une érection, mais pas d’orgasme, pendant la période réfractaire, ajoute Morgentaler.

Comment pouvez-vous minimiser le temps d’attente ? Vous ne pouvez pas vraiment le contrôler. Mais il y a une chose que les deux médecins reconnaissent si on souhaite accélérer le temps entre les manches : augmenter l’excitation. « Dans des circonstances particulièrement excitantes, tous les paris sont ouverts, et les hommes peuvent s’étonner de la rapidité avec laquelle leur érection revient et leur capacité d’avoir des orgasmes successifs relativement rapides », dit Morgentaler. (Quelques idées pour pimenter les choses : Louer une chambre d’hôtel au lieu d’avoir des relations sexuelles à la maison, avoir des relations sexuelles le matin au lieu de la nuit, ou acheter de la lingerie – même de petits efforts pour ajouter de la nouveauté peuvent suffire pour que l’excitation domine vos systèmes, ajoute Morgentaler.

Et n’oubliez pas : « Vous n’avez pas besoin d’une érection pour donner et recevoir du plaisir », dit Jessica O’Reilly, sexologue : « Vous avez dix doigts, une langue et, je l’espère, des jouets qui peuvent aider votre partenaire à atteindre le nirvana pendant la période réfractaire. »

Attention
Dans la plupart des cas, la période réfractaire est un phénomène naturel et c’est la façon dont votre corps récupère et protège vos bijoux de famille. Si vous êtes jeune et en bonne santé, mais que vous passez des heures sur la touche, consultez votre médecin. Il pourrait s’agir d’un effet secondaire des médicaments (les antidépresseurs en particulier perturbent les niveaux de dopamine et de sérotonine), dit Walker. Et il y a d’autres prescriptions qui peuvent vous aider à rebondir plus vite, comme le Viagra. Mais attendez-vous à faire un marathon de plusieurs heures…un petit conseil : prévenez votre partenaire.


Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Like us!

ou

Inscrivez-vous

à notre newsletter

Merci !