Le pad thaï, plat incontournable de la cuisine thaïlandaise

Pad thaï aux crevettes et au citron vert

Véritable emblème national, le pad thaï est connu dans le monde entier. Tous les ingrédients qui le compose mis à part la sauce pimentée, sont originaires de la cuisine chinoise. La raison est toute simple. L’origine de ce plat remonterait au royaume d’Ayutthaya (1351-1767). A l’époque, la capitale était le lieu de rassemblement de plusieurs cultures et des commerçants internationaux. Le pad thaï pourrait être une adaptation du Pho Xao (Viet-Nam) ou encore des Kiaw tiao (nouilles sautées chinoises), même si on ne lui en donne pas encore le nom.

Ce n’est qu’en 1940 que le pad thaï se verra être un plat incontournable de la cuisine thaïlandaise. La Thaïlande traverse une grosse crise économique, et le gouvernement invite la population à manger moins de riz afin de le garder pour l’exportation. Le riz est donc remplacé par des nouilles au riz beaucoup plus économique. Le maréchal Phibun Songkhram crée donc le pad thaï en présentant sa recette un peu partout dans le pays, et incitant les vendeurs de rues à le proposer à la population.

Ingrédients, pour 2 personnes :

  • 250 g de vermicelles de riz
  • 300 g de poulet
  • 100 g de crevettes décortiquées
  • 2 œufs
  • 150 g de germes de soja
  • 30 g de cacahuètes non salées
  • 4 cuillères à soupe de sauce soja
  • 3 cuillères à soupe de Nuoc Mam
  • 1 cuillère à café de purée de piment (ou un 1/2 petit piment)
  • 4 oignons ciboule
  • 2 gousses d’ail
  • 1 pincée de gingembre
  • 3 cuillères à soupe de vergeoise ou cassonade
  • 1 citron vert
  • Quelques brins de coriandre
Préparation :

Faire tremper les vermicelles de riz dans de l’eau tiède (le temps est indiqué sur le paquet), puis rincer et égoutter.

Hacher l’ail et le gingembre. Faire de même avec les cacahuètes. Émincer les oignons avec une partie de la tige. Couper le poulet en fine lamelles.

Dans un bol, battre les deux œufs en omelette. Dans un autre récipient, mélanger la sauce soja, la sauce Nuoc Mam, la purée de piment et deux cuillères à soupe de vergeoise.

Dans un wok, chauffer de l’huile et faire revenir l’ail et le gingembre. Ajouter le poulet et le saisir.

Verser les œufs battus et remuer sans cesse, afin d’obtenir la consistance des œufs brouillés.

Ajouter les oignons, les germes de soja et une cuillère à soupe de vergeoise. Faire caraméliser le mélange.

Ajouter les vermicelles de riz et la sauce.

Servir le Pad thaï dans une assiette ou un bol, saupoudrer de cacahuètes et de coriandre ciselée. Puis arroser votre plat de citron vert selon votre goût.

Source : Le Monde au Menu


Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Like us!

ou

Inscrivez-vous

à notre newsletter

Merci !