Les plantes dépolluantes pour assainir l’air de votre maison

Savez-vous que l’air de nos maisons est 5 à 10 fois plus pollué que l’air extérieur ? Et que 7 à 20 % des cancers sont liés à des facteurs environnementaux ?

Pour s’en prémunir, il existe un procédé simple et esthétique : disposer dans des pièces jugées à risques des plantes dépolluantes. Qu’est-ce que c’est ? Ce sont des plantes qui, par leurs actions, « captent » les polluants chimiques et rejettent de l’oxygène grâce à la photosynthèse. L’air est ainsi régénéré.

L’air intérieur plus pollué qu’à l’extérieur

Vous est-il déjà arrivé de ressentir une gêne respiratoire ou de développer une réaction dermatologique liée à l’utilisation d’un produit d’entretien ? Pire encore, peut-être développez-vous une maladie chronique due au tabagisme d’un de vos proches ?

L’Observatoire de la qualité de l’air intérieur assure ainsi que 10 % des logements qu’il analyse sont très pollués. Dans la ligne de mire : le formaldéhyde, reconnu « cancérogène certain » par le Centre international de recherche sur le cancer, en 2004. Présent dans de nombreux détergents ménagers, shampooings, désodorisants d’intérieur, nettoyants pour tapis, gels douche, dans le bois aggloméré, les peintures d’intérieur, les revêtements de sols…

Il faut impérativement atténuer ses nuisances. Mais comment ? En choisissant des plantes dépolluantes. Selon la pièce à dépolluer et le polluant que vous souhaitez combattre, le choix de la plante est différent.

Pour lutter contre le formaldéhyde

Optez pour un ficus (quelle que soit la variété), un lierre, un philodendron scandens, un kentia (palmier), un Phoenix roebelenii, un Dracaena marginata ou un aglaonema. Toutes ces plantes trouveront leur place dans votre séjour ou votre chambre.

Pour humidifier l’air

Si vous toussez beaucoup, c’est peut-être que votre air intérieur est trop sec, à cause de la climatisation, l’isolation, le chauffage… Dans ce cas, privilégiez les plantes dépolluantes émettant de la vapeur d’eau, comme le dieffenbachia, le gerbera ou le pothos. La fougère peut également être un bon moyen pour réduire l’électricité statique et humidifier l’air.

Pour lutter contre l’ammoniac

Une autre cause de toux peut être liée à la présence de produits contenant de l’ammoniac. L’azalée et le palmier à cannes ont justement la propriété de capter les petites particules d’ammoniac. Si vous adoptez ce type de plantes dépolluantes, placez-les plutôt sous une source de lumière indirecte, dans votre salle de bains par exemple. Pour votre séjour ou votre cuisine, préférez l’anthurium, le lierre ou le ficus.

Les plantes dépolluantes

Pour assainir l’air de votre maison et éliminer une partie de ces éléments, pensez aux plantes d’intérieure dépolluantes. Gerbera, anthurium, azalée, chrysanthème ou encore chlorophytum sont en effet parfaits pour absorber les composés volatiles et les ondes qui polluent votre intérieur. Simples à entretenir et très efficaces, ces plantes d’intérieur vont facilement trouver leur place chez vous et apporteront une touche de verdure à votre déco.


Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Like us!

ou

Inscrivez-vous

à notre newsletter

Merci !