Un petit cottage dans la campagne chinoise par Christian Taeubert et Sun Min

La campagne chinoise – où se trouve le Studio Cottage de Christian Taeubert – a été dominée par le dépeuplement rural.

L’effort local n’est pas suffisant pour relever les multiples défis des communautés rurales lorsque leur vitalité a été compromise par l’exode des habitants dans les grandes villes. Compte tenu de la proximité de Pékin à ses zones rurales environnantes comme Bo Hai Zhen, la revitalisation de la communauté a capturé l’imagination de Christian Taeubert. L’architecte a remarqué que la majorité des personnes en âge de travailler avait quitté le village.

Les habitants restants sont pour la plupart des grands-parents et leurs petits-enfants; leur lutte pour retrouver la durabilité sociale dans leur mode de vie est l’un des nombreux défis auxquels les villages ruraux sont confrontés. Le projet a été motivé par l’intuition qu’une gentrification modérée pourrait éventuellement mener à une modeste prospérité pour certains des villageois restants.

 Cependant, le développement des zones rurales, où le développement économique a pris du retard sur celui des villes chinoises en plein essor, est peut-être moins une question de préservation de la tradition que d’un renouveau, car la tradition n’est pas vraiment présente. L’intention était de rénover un logement inoccupé, ce qui, selon certains, ne valait pas la peine d’être préservé, afin de redécouvrir l’identité qu’il pouvait abriter. Le résultat est tout simplement magnifique !

Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Like us!

ou

Inscrivez-vous

à notre newsletter

Merci !