Microbiote, flore intestinale : ce que vous devez savoir ?

complements-alimentaires-faciliter-digestion

La flore intestinale ou microbiote gastro-intestinal correspond à l’ensemble des bactéries qui vivent dans nos intestins. L’intestin est peuplé de cent billions de bactéries, soit dix fois plus que le nombre de cellules de l’ensemble du corps humain. Ceci met donc en évidence l’influence de la flore intestinale sur notre bien-être général !

Les bactéries qui peuplent nos intestins sont définies comme suit :

1. Les « bonnes » bactéries, ou la flore responsable de la fermentation
Elles sont essentielles :

♣ Pour le bon fonctionnement du système gastro-intestinal :
la flore intestinale complète le processus de digestion en transformant les aliments en ferments, et joue donc un rôle essentiel dans le transit intestinal

♣ Pour une bonne assimilation des nutriments :
l’absorption des minéraux, la synthèse de certaines vitamines, etc.

♣ Pour le système immunitaire :
les bactéries constituant la flore intestinale stimulent la production de lymphocytes (mécanisme de défense de l’organisme)

♣ Pour l’élimination des déchets :
élimination des toxines, du cholestérol, etc.

2. Les « mauvaises » bactéries, ou flore responsable de la décomposition des aliments
Ce type de bactéries ne mérite pas vraiment son nom car il est toujours utile. Néanmoins, pour maintenir une flore intestinale bien équilibrée, elle doit rester minoritaire.

J’ai un transit intestinal irrégulier…

Cela signifie-t-il que ma flore intestinale est déséquilibrée ? La flore intestinale a longtemps été sous-estimée. Son rôle crucial pour la santé n’est reconnu que depuis une dizaine d’années. Lorsque ses deux populations bactériennes se déséquilibrent, c’est toute la flore intestinale qui est perturbée, avec des conséquences majeures : troubles du transit intestinal, tels que ralentissement du transit, ballonnements, flatulences, etc.

Certaines des bactéries présentes dans nos intestins (mauvaises bactéries ou flore responsable de la décomposition) produisent du méthane. C’est ce gaz qui provoque les flatulences. Des études ont montré que cette flore méthanogène peut avoir des effets sur l’intestin grêle et sur la motilité de l’intestin. Une flore déséquilibrée est un facteur de risque de ralentissement du transit intestinal. L’équilibre de la flore intestinale doit donc être pris en compte lorsque le transit est perturbé. En effet, la santé commence dans l’intestin ! Malheureusement, notre mode de vie moderne donne lieu à de nombreux facteurs fréquents qui perturbent l’équilibre du microbiote : une alimentation trop riche en sucre ou en acides gras saturés, des changements de régime alimentaire pendant les vacances ou les voyages, les antibiotiques (qui détruisent les bonnes et les mauvaises bactéries), un stress trop important, les médicaments, etc. attaquent la flore intestinale et compromettent rapidement son équilibre.

Prébiotiques et probiotiques

Dois-je prendre des probiotiques ou des prébiotiques pour rééquilibrer ma flore intestinale ? L’importance de la flore intestinale sur notre santé et notre bien-être est donc incontestable. Il est essentiel d’aider la flore à se remettre d’un déséquilibre.

Prébiotiques

Celles-ci sont généralement constituées de fibres, qui sont également essentielles à une flore bien équilibrée car elles fournissent des nutriments pour les probiotiques. Ceux-ci passent non digérés dans le côlon et fournissent ainsi immédiatement des nutriments aux bactéries. La plupart des effets bénéfiques des prébiotiques sont associés à une amélioration des fonctions intestinales et métaboliques, par exemple, comme l’augmentation de la production d’acides gras à chaîne courte, ou l’augmentation du poids des matières fécales (facilitant ainsi le transit intestinal). Des études ont démontré que les prébiotiques tels que les FOS, lorsqu’ils sont associés à des probiotiques, augmentent la quantité de bifidobactéries et de lactobacilles dans l’intestin, et inhibent certaines bactéries potentiellement pathogènes. Ces effets bénéfiques sur la flore intestinale ont la conséquence suivante : moins de flatulences et moins de perturbations du transit intestinal. L’artichaut, la banane, l’ail, les pois, etc. sont riches en prébiotiques… à consommer sans modération !

Probiotiques

Que révèlent les études récentes ?
Plusieurs études menées sur des sujets humains démontrent la capacité des probiotiques ou des bactéries lactiques (avec ou sans prébiotiques) à accélérer le transit intestinal et à stimuler le péristaltisme. En particulier, certaines études sur les bifidobactéries ont démontré leur capacité à réduire le temps de transit intestinal chez les femmes en bonne santé et chez les personnes âgées. Ces effets sont notamment observés chez les personnes souffrant de gêne liée à un transit intestinal irrégulier.

Comment les probiotiques agissent-ils ?
Les probiotiques ou bactéries lactiques agissent en modifiant l’équilibre de la flore microbienne de l’intestin par la production d’acides gras à chaîne courte, rendant ainsi le processus digestif plus efficace dans son ensemble. Les acides gras à chaîne courte, produits par la flore bactérienne, réduisent également le pH intestinal, ce qui peut à son tour modifier la consistance des selles tout en stimulant le péristaltisme intestinal. Il est donc intéressant de réduire la proportion de ces souches méthanogènes dans le côlon et de favoriser les souches non méthanogènes, telles que les bifidobactéries, les lactobacilles et les S. thermophilus, chez les individus souffrant de gênes intestinales (flatulences, transit irrégulier ou perturbé, ballonnements, etc.)

Mon alimentation peut-elle affecter l’équilibre de ma flore intestinale ?

Oui, sans aucun doute ! Trop de glucides rapides favorisent la prolifération des bactéries responsables de la fermentation, et trop de viande favorise les bactéries responsables de la décomposition… De plus, si l’alimentation est pauvre en fibres (qui sont la source naturelle de nutriments pour les bonnes bactéries), les bactéries responsables de la décomposition commencent à proliférer, ce qui entraîne un déséquilibre. Par conséquent, un régime alimentaire pauvre en fibres peut clairement causer des problèmes de transit à long terme.

Que faut-il faire ?
Il est donc essentiel de rééquilibrer la flore intestinale en ajoutant des fibres (prébiotiques) et des bactéries lactiques (probiotiques) à l’alimentation, pour éviter de perturber le transit intestinal. La prise de ce type de produit pendant 10 jours par mois réduit ainsi la gêne intestinale et permet d’espacer les épisodes de transit intestinal difficile ou irrégulier.

Conseils utiles
Évitez les excès de sucre, d’amidon raffiné, de graisses saturées et privilégiez les aliments à forte teneur en bactéries lactiques : yaourt, choucroute crue, miso, tamari, kéfir, etc.

Le secret Moving Tahiti

BIOPROTUS 7000 -Carrare

Soutien la flore intestinale et le confort du transit.

atigue, affections à répétition, transit lent, ballonnements, pesanteur, … pour lutter contre les déséquilibres de la flore intestinale, Bioprotus 7000 associe 7 ferments lactiques probiotiques (bactéries bénéfiques) à des prébiotiques (=fibres) F.O.S à chaines courtes.

Bioprotus 7000 renforce la capacité de l’organisme à résister aux affections, améliore l’assimilation des nutriments et aide à assurer un transit régulier.

Plus de 60% de nos cellules immunitaires se situent au niveau de l’intestin. Celles-ci interagissent activement avec notre flore intestinale (ensemble de bactéries colonisant notre tube digestif). Il est donc important d’n prendre soin pour renforcer nos défenses.

Le renforcement de la flore intestinale se manifeste a 4 niveaux:
• renforcement de la resistance generale,
• meilleure assimilation des nutriments,
• regeneration de la flore intestinale,
• régulation du transit.


Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Like us!

ou

Inscrivez-vous

à notre newsletter

Merci !