Les erreurs à éviter dans l’entretien des plantes d’intérieur

Les erreurs à éviter dans l’entretien des plantes d’intérieur

Quelques plantes vertes en pot et c’est toute la maison qui revit ! Mais pour avoir le bonheur de les conserver longtemps et de les voir grandir, oubliez les idées reçues.

Voici quelques conseils pour des plantes d’intérieur en pleine forme !

Ne pas trop arroser

Une plante a besoin avant tout d’eau et de lumière pour être en bonne santé ; à juste dosage ! Or la plus grande difficulté pour les jardiniers amateurs, c’est la gestion de l’arrosage…

Trop souvent excessif, il noie littéralement les plantes d’intérieur. Mieux vaut alors attendre qu’elles manifestent un besoin d’eau plutôt que de trop anticiper. Et même si vous avez pris l’habitude d’arroser qu’une fois par semaine car c’est ce qui vous a été conseillé par le vendeur à l’achat, cela ne doit pas être un geste systématique. La règle d’or est de laisser sécher la motte entre deux arrosages : touchez-la, si elle est encore fraîche et collante, n’arrosez pas ; si elle est à température et bien sèche, alors vous pouvez arroser.

Selon les périodes et les conditions, les plantes peuvent ne pas avoir besoin d’eau toutes les semaines ou au contraire avoir besoin d’un arrosage deux fois par semaine (lorsqu’il fait très chaud par exemple). Si vous les retrouvez flétries, bassinez-les puis égouttez-les bien. Vous pouvez même les doucher dans votre salle de bain, ce qui nettoiera aussi les feuilles.

Par ailleurs, sachez que plus les feuilles sont fines, plus il faut arroser car l’eau s’évapore plus vite ; et qu’un contenant non troué fait pourrir les racines – pas d’eau stagnante !

Ne pas utiliser l’eau froide du robinet

L’entretien d’une plante d’intérieur consiste à ne pas la ‘choquer’, comme pour tout être vivant. Traitez-la donc avec douceur !

Ainsi, pour l’étape cruciale qu’est l’arrosage, comme, évitez d’utiliser une eau du robinet froide. Elle doit être juste fraîche, ni trop froide ni trop tiède. Pour une eau à température ambiante, il suffit de remplir quelques bouteilles deux jours environ avant l’arrosage – ce qui permettra en plus de la purifier en partie de son calcaire.

Sinon, favorisez l’eau de pluie récupérée, à la fois gratuite et douce, elle est idéale.

Ne pas surexposer, ni dans l’ombre

La lumière est le second élément primordial pour une plante. Peu supportent une ombre totale, et celles dont les feuilles sont colorées ou panachées ont plus besoin de lumière encore que les autres.

Pourtant, ne les placez jamais derrière une fenêtre exposée plein sud ou à l’ouest, leurs feuilles s’abîmeraient comme lors d’un coup de soleil ! Choisissez plutôt une fenêtre à l’est (l’exposition idéale avec une belle luminosité sans soleil direct), et approchez-les au maximum de cette paroi lumineuse.

Enfin, attention aux ficus XL achetés peu cher dans des grands magasins… Chez vous, la plante n’aura sans doute plus assez de lumière. Les plantes peu chères sont d’ailleurs parfois très poussées dans leur croissance, elles ont moins de force et ont donc plus de difficultés à s’adapter aux conditions de la maison.

Ne pas enfermer vos plantes toute l’année

Certes les plantes d’intérieur sont tropicales et ont besoin d’une température constante. Mais lorsque les températures extérieures sont idéales, une cure de jouvence extérieure leur est très bénéfique. Sortez-les sous une pluie printanière, qui nettoiera les feuilles d’une eau ni calcaire ni chlorée, elles adorent ça ! Evitez tout de même le plein soleil, et allez-y progressivement.

Attention par ailleurs aux achats coups de cœur ou ‘cadeaux’ dans de jolis pots, ces mini-hortensias, lys ou rosiers qui peuvent rester en intérieur le temps d’une floraison… A la base, ce sont des plantes d’extérieur donc sortez-les une fois les fleurs fanées, et rempotez-les si besoin.

Ne pas trop les chouchouter…

Qui dit plante tropicale ne veut pas dire plante désertique, donc évitez de les placer à proximité d’un chauffage et si l’air ambiant reste sec en hiver, brumisez le feuillage. Par ailleurs, si vous constatez que la plante a très soif, ne lui administrez pas d’engrais immédiatement, il brûlerait les racines. Donnez-lui d’abord à boire en la bassinant, attendez que la motte de terre se regonfle, égouttez-la puis laissez-la reposer un peu et ensuite seulement, donnez de l’engrais.

Ne les délaissez pas non plus…

Une plante d’intérieur a besoin de soins, mais bien ciblés et sans excès. Pour éviter que la poussière n’empêche la photosynthèse par exemple, nettoyez les grandes feuilles avec une éponge, et vaporisez les plus fines.

Pour que leur vert soit brillant, vous pouvez appliquer un lustrant (très efficace contre les effets du calcaire). Cependant, lavez bien les feuilles à l’eau tiède et avec une éponge douce entre deux applications pour ne pas risquer d’étouffer la plante.

Nourrissez-la avec de l’engrais une fois par mois, mais prenez garde à ne pas doubler la dose, surtout si vous l’avez rempotée avec unterreau contenant déjà de l’engrais. Si c’est une plante fleurie, enlevez les fleurs fanées pour que les autres s’épanouissent, et quand vous vaporisez le feuillage, essayez de ne pas atteindre les fleurs.

Attention à la taille du pot

A la sortie du magasin, gardez en mémoire que ces plantes sortent de serre où elles étaient dopées… En arrivant chez vous, pensez à l’engrais. Vous pouvez garder vos plantes d’intérieur dans le pot d’achat au maximum un an. Mais observez-la bien, une fois de plus : si les racines commencent à sortir en-dessous du pot, il y a urgence à rempoter ! Attendez cependant la fin de la floraison.


Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Like us!

ou

Inscrivez-vous

à notre newsletter

Merci !